Aujourd'hui,
URGENT
Sondage: le président Roch Marc Christian Kaboré obtient la note de 4,72/10 pour sa gouvernance dans le 1er semestre de 2019
Football: les Étalons du Burkina classés 9e en Afrique et 59e au niveau mondial par la Fifa au mois de juin 2019
Gambie: le gouvernement saisit les biens et les avoirs de Yahya Jammeh
Burkina: 110 508 candidats inscrits à la session 2019 du baccalauréat
Ghana: libération des deux Canadiennes kidnappées dans la région Ashanti
Burkina: 419 269 à la conquête du CEP 2019 soit une baisse de 7% par rapport à l'année précédente 
Afrique: le Botswana décriminalise l’homosexualité
France: Édouard Philippe lance l'acte II du quinquennat au cours de sa déclaration de politique générale 
Burkina: les avocats mettent fin à leur débrayage entamé depuis le 23 avril
Nécro: décès de Benoît Kambou, l’ambassadeur du Burkina au Tchad

CULTURE

Du 27 février au 1er mars prochain, se tiendra dans la capitale burkinabè le festival panafricain de la série de Ouagadougou dénommé «Série Series». Ce vendredi 23 février 2018 à Ouagadougou, les organisateurs étaient face aux hommes de média pour décliner les grands axes de cet évènement.

En collaboration avec le Fespaco et la mairie de Ouagadougou, entièrement dédié aux séries du continent africain, la 1ère édition de "Série Series" réunira durant 3 jours des professionnels du secteur, les amateurs de séries autours de projections de films, d’études de cas de séries africaines, conférences et ateliers.

Selon le président du comité d’organisation, Issaka Sawadogo, il est aujourd’hui indispensable que les talents africains bénéficient d’une visibilité à la fois locale et internationale, ainsi que d’outils de formation, de professionnalisation permettant de consolider le secteur, de développer les coopérations à l’échelle panafricaine et internationale. «C’est pourquoi l’Association africasting internationale management ‘AAFRIMAN’ et Kandimari ont choisi de s’associer pour développer conjointement le festival Série Series afin de proposer la première manifestation africaine entièrement dédiée aux séries et de créer de nouvelles passerelles créatives et économiques entre les pays de l’Afrique et de l’Europe» a expliqué M. Sawadogo.

Aux dires du promoteur, «Série Series Ouagadougou» a pour ambition de devenir le grand rendez-vous fédérant les créateurs de séries du Burkina et d’ailleurs ainsi que l’ensemble des acteurs du secteur audiovisuel et de développer un réseau professionnel panafricain solide afin d’encourager la diffusion des œuvres et les collaborations entre les différents pays. Il a en outre souligné que ce festival sera également un marché de la série africaine avec la création lors de cette première édition du Marché international de la série africaine (Misa).

Par ailleurs, les conférenciers ont indiqué que «Série Series Ouagadougou» rendra la culture sérielle accessible aux publics du Burkina puisqu'une partie de l’évènement sera itinérant à terme et emmènera des créateurs de séries directement à la rencontre des publics. Autour de la sélection de séries africaines, cet évènement, à entendre M. Sawadogo, sera également un festival ouvert sur l’Europe et le reste du monde et proposera des panoramas autours des œuvres les plus créatives.

A cet évènement, une dizaine de séries terminées et séries en production africaines seront présentées. Et afin d’encourager les échanges entre l’Afrique et l’Europe en matière de séries ainsi que le partage d’expérience, quatre séries européennes seront présentées. Aussi, ce festival rassemblera les professionnels burkinabè, africains et européens afin de développer un réseau transnational, d’encourager les échanges entre les différents marchés et de faciliter la circulation des œuvres et des talents. Centré à Ouagadougou, «Série Series Ouagadougou» se déploiera dans le pays, et à terme au-delà de ses frontières afin d’aller à la rencontre des publics et professionnels.

 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

Le maire de Ouagadougou a signé un arrêté réglementant la circulation et le stationnement des véhicules poids lourds. La circulation de ces véhicules n’est désormais autorisée qu’entre 22 heures et 5 heures du matin sur un certain nombre d’axes routiers.

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé