Aujourd'hui,
URGENT
Cameroun: 81 policiers et militaires tués dans la crise anglophone (RFI)
Ouagadougou: une Conférence internationale se tiendra les 9 et 10 juillet 2018 sur la mise en œuvre du PNDES 
Niger: la Cour constitutionnelle a déchu l‘opposant Hama Amadou de sa qualité de député (RFI)
Terrorisme: 146 individus activement recherchés par les forces de sécurité et de défense (officiel)
Mali: le ministre de la Défense confirme l'existence de fosses communes dans la région de Nantaka et Kobaka près de Mopti
Burkina: près de 25 000 réfugiés bénéficient de l’asile (HCR)
HCR: 68,5 millions de personnes déracinées dans le monde à la fin 2017 (Rapport)
Côte d’Ivoire: une pluie diluvienne fait au moins 10 morts dans plusieurs quartiers d’Abidjan (AIB)
Economie: au 31 janvier 2017, les chèques impayés émis au profit de l’Etat burkinabè représentait un montant de plus de 36 milliards de FCFA
Cameroun:  deux militants du RDPC tués, le gouvernement accuse les séparatistes (RFI)

CULTURE

Nommé chef le 26 février 1990 par le Mogho Naaba Baongo, empereur des mossis, le Larlé Naaba Tigré a animé une conférence de presse, ce mercredi 21 février 2018 à sa résidence, pour annoncer la tenue de la fête coutumière marquant son 28ème anniversaire de règne dénommé «Nabasga». Cette fête qui aura lieu les 24 et 25 février prochain à sa résidence, sera le lieu pour le Larlé Naaba de faire des rites pour demander à Dieu et aux ancêtres d’assurer la paix et la stabilité au Burkina Faso.

Ce 28ème «Nabasga» sera placé sous le thème «Burkindi» c’est-à-dire l’intégrité. Le choix de ce thème n’est pas fortuit. «Je suis profondément conscient qu’on est jamais trop pauvre pour ne pas pouvoir donner quelque chose à son prochain et on est jamais trop riche pour se passer des bienfaits d’autrui. Le bienfait étant une composante essentielle de l’intégrité. Et, pour ma part, on ne vaincra la faim et la pauvreté que par la solidarité que nous voulons prôner par la création d’une chaine de valeur humaine », a expliqué le Larlé Naaba. 

Ceux qui pourront être membre de cette chaine, aux dires du Larlé Naaba, «sont ceux -qu’ils soient riches ou pauvres- qui accepteront donner quelque chose à leur prochain au moins une fois par semaine. Toutes ces valeurs rentrent dans la sensibilisation et le retour à l’éducation de base».

Aussi, le Larlé Naaba a précisé que la fête de «Nabasga» consiste à demander à Dieu et aux mânes des ancêtres d’assurer la paix, la sécurité dans notre pays et de donner la force et les moyens aux autorités religieuses, coutumières, administratives et politiques de bien gouverner le peuple dans le sens de ces aspirations. Parce que, souligne-t-il, «la fête Nabasga consiste à demander à Dieu de nous aider dans tout ce que nous faisons et l’autre aspect est vraiment la réjouissance populaire et le partage».  

En marge de ce «Nabasga», plusieurs activités sont prévues. Il s’agit, entre autres,  de don d’une ambulance médicalisée à l’hôpital Yalgado Ouédraogo le 3 mars prochain, de la création d’une chaine de valeur humaine, d’un tricycle pour assainir la ville de Ouagadougou. L’autre action forte de cette fête coutumière est l’octroie  d’un prix au meilleur producteur de Mung bean bio. 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir