Aujourd'hui,
URGENT
Ouagadougou: des conseillers s’opposent aux projets de délibérations du maire Armand Béouindé
Classement FIFA: le Burkina 6è et toujours dans le Top 10 africain
Diplomatie: le magistrat Brahima Séré nommé ambassadeur du Burkina Faso en Turquie.
Diplomatie:  Oumarou Maïga nommé ambassadeur du Burkina Faso en Afrique du Sud.
Diplomatie:  Benoit Kambou, ex-président du Haut conseil pour la réconciliation et l’unité nationale, nommé ambassadeur du Burkina au Tchad.
Burkina: le 5ème recensement général de la population se tiendra cette année (Conseil des ministres)
Liberia: La présidente sortante Sirleaf dit non à son exclusion du parti (UP), tout en promettant de faire appel de cette décision (koaci.c
Boussé: Un élève blessé par balle, alors qu’il prenait part à une manifestation de soutien aux enseignants
G5 Sahel: la Mauritanie supprime le visa d’entrée imposé aux Burkinabè
Chan 2018: Les Étalons locaux font match nul 0-0 face à l'Angola comptant dans la 1ere journée de la poule D

CULTURE

Dans le cadre des activités commémoratives des dix ans du décès du professeur Joseph Ki-Zerbo un ouvrage collectif de chercheurs, dédié à la pensée du défunt professeur, a été présenté mardi 6 décembre à Ouagadougou.

 

L’ouvrage, intitulé : «Développement endogène de l’Afrique et mondialisation» avec pour sous-titre «Une relecture de la pensée du professeur Joseph Ki-Zerbo», a été présenté après de nombreux témoignages dits en l’honneur de Joseph Ki-Zerbo, dans lesquels presque tous le qualifient de « grand homme, discret et humble

Constitué d’une soixantaine d’articles scientifiques, ce livre est une relecture de la pensée du Pr Joseph Ki-Zerbo. Ecrite par 61 auteurs d’Afrique et d’Europe, l’œuvre rassemble des articles et conférences sur 1 302 pages. Ces articles, en hommage à l’éminent historien et homme politique, rappellent ses grandes idées, relisent et analysent sa pensée. 

D’après Françoise Ki-Zerbo, administratrice générale de la fondation Joseph Ki-Zerbo, ce livre est l’aboutissement d’un long processus soutenu par les efforts des Pr. Alain Sissao et Ferdinand Sanou. «A travers ces mélanges, ajoute-t-elle, les auteurs se sont invités et ils invitent à des rencontres interdisciplinaires autour de la pensée du Pr Ki-Zerbo». C’est la preuve, selon elle, «que la pensée de Joseph Ki-Zerbo est vivante et dans les cœurs de la communauté scientifique», dix ans après sa mort et qu’ils se nourrissent de ses réflexions pour le développement endogène de l’Afrique.

Me Françoise Ki-Zerbo explique aussi que 7 livres posthumes, basés sur les pensées du professeur, ont été publiés par la fondation ces dix dernières années. Ces ouvrages sont disponibles dans les centres de documentation, notamment à la bibliothèque centrale de l’université de Ouagadougou.

Quant à «Développement endogène de l’Afrique et mondialisation», il est exposé actuellement à l’université Ouaga1 et disponible dans la librairie Jeunesse d’Afrique.

Outre la centaine de personnes qui étaient présentes, participaient également à la cérémonie de présentation Mgr Anselme Titiana Sanon, le représentant de l’association des historiens africains de la section du Burkina Faso, le président de l’université Ouaga1 et d’autres personnalités.

A noter qu’à l’occasion des dix ans de la disparition du Pr Ki-Zerbo, plusieurs activités se déroulent du 4 au 9 décembre 2016 à Ouagadougou et à Toma, ville natale de l’historien. Entre autres, une exposition photographique sur la vie de l’homme intitulé «Un homme, une vision et plusieurs combats» et une soirée culturelle de l’association Génération Joseph Ki-Zerbo.

Le 9 décembre, la fondation et ses partenaires procéderont à la remise de 300 ouvrages à l’Institut des sciences des sociétés. L’objectif est de permettre aux jeunes chercheurs et autres acteurs d’apprécier la pensée et les thèmes abordés par l’historien.

Diane Zerbo (stagiaire)

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir