Aujourd'hui,
URGENT
Mali: Soumaïla Cissé rejette par avance les résultats de la présidentielle (RFI)
Burkina: Aïd El Kébir ou Tabaski sera célébrée le mardi 21 août 2018 sur toute l’étendue du territoire national (Faib)
Kongoussi: la dépouille d’une adolescente de 12 ans, recherchée depuis 5 jours, repêchée dimanche du Lac Bam, la tête amputée (AIB).
Cameroun: 7 soldats formellement identifiés dans la vidéo d’exécutions de deux femmes et leurs enfants arrêtés (RFI)
RCA:  trois groupes d’ex-Seleka annoncent une alliance au nom de la paix
Burkina: 4 gendarmes et un civil tués dans l'explosion d'une mine artisanale dans l'Est du pays (AIB)
Soudan du Sud: le président Salva Kiir amnistie Riek Machar et des groupes armés (RFI)
Diplomatie: la Colombie reconnaît officiellement l’Etat de Palestine
Burkina: les inondations ont causé 4922 sinistrés et 7 décès du 1er mai au 7 aout 2018 (Ministère de la Solidarité nationale)
Côte d'Ivoire: le PDCI se retire des discussions pour un parti unifié RHDP (RFI)

CULTURE

Le programme culture et développement du royale du Danemark a pris fin le week-end dernier par un concert des artistes participants pour dire merci à leur partenaire. Notamment les lauréats de jazz performances 2017 avec comme attraction, un concert live de l’artiste Bill Aka Kora.


Plus de deux milliards de  francs CFA, c’est le montant apporté durant cinq ans par le programme de développement culturel du royaume de Danemark en soutien aux acteurs culturels du Burkina. Le programme à terme, les associations bénéficiaires ont bien voulu faire le point au partenaire et  lui dire toute leur reconnaissance. C’est la quintessence de ce spectacle qui a réuni bénéficiaires et autres «Doyens» de la musique burkinabè sur la même scène. Le roi de la «Djongo musique», Bill Aka Kora, en a profité pour égrainer quelques titres de son repertoire. 

Durant cinq jours, et à travers plusieurs activités, des artistes ont été formés à la stratégie de conquête du marché international. Lobjectif étant de trouver d’autres débouchées à l’internationale. Plus que satisfaite des résultats présentés, les organisateurs ont estimés que ce show case avait pour but, d’attirer d’autres partenaires qui voudraient bien les soutenir.

Les bénéficiaires, eux ne nient pas le bol d’air  reçu pendant ces  cinq années avec le soutien du Royaume du Danemark. Pour Abdoulaye Diallo, coordonnateur de Jazz à Ouaga et l’un des bénéficiaires, ce programme aura été plus que satisfaisant, il a permis de développer plusieurs activités, de grandir et d’opérer des changements.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir