Aujourd'hui,
URGENT
Espagne: retrait du mandat d'arrêt international contre Carles Puigdemont
Burkina: Ouagadougou va abriter du 23 au 27 juillet prochain la 24e édition  de la tranche commune entente
Burkina: Augustin Loada revient sur le devant de la scène avec le MTT, un  mouvement d'éveil citoyen 
Coopération: le 7ème Traité d’amitié et de coopération (TAC) Burkina Faso – Côte d’Ivoire se tiendra à Yamoussoukro du 23 au 27 juillet 2018
Android: l'Union européenne condamne Google à une amende record de 4,34 milliards d'euros (RFI)
Soum: le chef de Hocoulourou et un paysan tués par « des individus armés non identifiés» (ministère de la sécurité)
Burkina: l’armée démantèle plusieurs bases terroristes sur la bande transfrontalière nord et interpelle 60 suspects
Burkina: la douane et la DGTTM, sont respectivement 2e et 3e parmi les services les plus corrompus (Ren-Lac)
Burkina: la police municipale, service public le  plus corrompu en 2017 (Rapport Ren-lac)
Mali: 1 mort et 6 blessés dans l'accident d'un véhicule du Bataillon Gondaal 3 

CULTURE

La deuxième édition du festival international Faso Hip Hop a démarré ce jeudi 9 novembre 2017 à Ouagadougou.  Parrainé par le Bishop MC Claver, ancien rappeur et initié par l’Association Faso Hip Hop, l’objectif de ce festival est de redonner un nouveau souffle au Hip Hop au Burkina Faso. L’édition 2017 connaitra la participation de 28 artistes et groupes venus d’horizons divers.


«L’Idée de créer ce festival est partis du constat que la musique Hip Hop n’occupe plus sa place d’antan. Il est donc destiné à redonner un souffle nouveau au mouvement hip hop au Burkina», a expliqué Opouna Coulibaly dit Docteur Ké lors de la conférence de presse de lancement ce mercredi 8 novembre. «Faso Hip Hop» se veut donc une scène 100%  Hip Hop pour les rappeurs, beat boxers, breakers et autres praticiens de cet art.

L’édition 2017 réunira sur un même plateau les ténors de cette musique du Burkina et d’ailleurs. Il s’agit notamment de Smockey, Duden J, Leekma, Basic Sool, Kouakadry, Thaliane, Onasis, Busta Gaenga, Will B Black, Art Melody, Amzy, Askoy, Players (tous du Burkina), Milly Parkeur du Togo, Sage Soldat du Niger, Kemit du Gabon, Duny Yaam, Black Jack Démocrates o de la France, Defty de la Côte d’Ivoire.

Durant trois jours donc, ces artistes échangeront à travers des formations et partages d’expériences et se succéderont sur scène la nuit tombée pour des prestations live et gratuites devant la cité universitaire de la Patte d’Oie, le quartier qui a vus naître la plupart de ces groupes Hip Hop burkinabè. En plus, il y aura des concerts Faso all night, des projections de films documentaires et une rue marchande. Cette année, en plus du spectacle qu’il donnera, le groupe Kounandi profitera de l’occasion pour lancer son single intitulé «M’Ba Raam».


Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Des mots pour le dire...

Sondage

Dans une interview accordée à des chaines de télévision le 24 juin 2018, le président Roch Marc Christian Kaboré promet de mettre fin à l’incivisme et à la défiance de l’Etat, en appliquant la loi dans toute sa fermeté. En a-t-il les moyens?

Rejoins-nous sur Facebook

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé