Aujourd'hui,
URGENT
esclavage de migrant: la Libye exprime "son refus catégorique et condamne fermement ce genre de pratique inhumain" 
Burkina Faso: Ousmane Guiro (ex Dg des Douanes) convoque l’Etat burkinabè devant la Cour de justice de la Cédéao (AIB)  
Situation en Libye: le Burkina a décidé du rappel de son ambassadeur pour consultation (Alpha Barry, ministre des Affaires étrangères) 
Province du Lorum: Des individus non identifiés ont attaqué ce lundi, une équipe de patrouille du district de police de Banh (AIB)
Kenya: la Cour suprême valide la réélection d'Uhuru Kenyatta
Zimbabwe : Robert Mugabe destitué de la présidence de son parti, la Zanu-PF.
Nécro : décès ce 18 novembre à Abidjan de Youssouf Ouédraogo, ancien Premier ministre et ancien ministre des Affaires étrangères.
Filo 2017: la 14e édition placée sous le thème "livre et lecture dans le cadre familial"(23 au 26 novembre)
Zimbabwe: Le président Robert Mugabe a fait sa première apparition publique depuis le coup de force de l'armée
Burkina Faso: Blaise Compaoré sort de son silence et dément tout lien avec les terroristes basés au Sahel 

CULTURE

Longtemps sollicité par ses fans pour son talent, le bassiste Achille Ouattara depuis Bruxelles, sa terre de résidence, sort enfin son premier album. Baptisé « Douahou », l’œuvre a été entièrement enregistré à Bruxelles et comporte 7 titres.


L’aventure musicale d’Achille Ouattara a commencé à Bobo-Dioulasso au Burkina. Bassiste de renom,  il fait son entrée dans le cercle restreint des musiciens les plus adulés du pays grâce au regretté Ablo Zon. Achille Ouattara a forgé sa réputation musicale auprès de grands musiciens burkinabè tels que Cheik Tidiane Seck, Alif Naaba, et bien d’autres. Il perfectionne son approche des musiques africaines et du jazz en se formant également à la batterie, au piano et au chant aux côtés de grands noms tels que les bassistes Didier Likeng et Benoît Vanderstraeten depuis la Belgique où il réside.

Depuis 2013 qu’il se produit sur les scènes internationales avec le groupe Afrikän Protoköl, Achille Ouattara a fait l’objet de nombreuses sollicitations pour sortir son propre album et venir se produire à nouveau en Afrique. C’est chose faite maintenant puisque «Douahou» est sur le marché discographique depuis juillet 2017. L’album est également disponible en ligne sur 35 plateformes. Du pur délice pour le mélomane qui écoute cet album. Son goût pour la musique mandingue et ses influences musicales vous font voyager entre le gospel et le Jazz.
Vous y trouverez des titres comme «Bimbaliya» qui laisse découvrir la qualité de voix de l’artiste. Le percussionniste Zouratié Koné et le guitariste Désiré Somé ont su donner de la couleur aux titres «Doua» et «lo’n be na sé». «Yafa» qui signifie «pardon» en manding, démontre combien l’artiste cultive l’humilité et surtout son sens pour le devoir, celui d’être au service de son prochain. «Koro», «Ka ban ira» et «Groove bass» sont entre autres titres de cette belle galette musicale servie par Achille Ouattara aux mélomanes. Ils sont donc invités à la consommer sans modération.

Au Burkina pour la promotion de l’œuvre, l’artiste en profite également pour redynamiser son école de musique créée depuis 2010 à Bobo-Dioulasso. En rappel, Achille Ouattara développe un programme pédagogique au Burkina dédié aux enfants et aux adolescents. Avec la collaboration de son frère Herman Ouattara, également musicien, il a créé la Joy Ministry, école de musique, studio d’enregistrement et salles de cours équipées à Bobo-Dioulasso, dans laquelle de nombreux musiciens en devenir viennent se former.
Après plusieurs années d'expérience musicale et scénique, le Bassiste et Chanteur Achille OUATTARA sort son premier Album intitulé DOUHAOU.
On retrouve dans cet album, qui présente des compositions entièrement originales.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir