Aujourd'hui,
URGENT
Espagne: retrait du mandat d'arrêt international contre Carles Puigdemont
Burkina: Ouagadougou va abriter du 23 au 27 juillet prochain la 24e édition  de la tranche commune entente
Burkina: Augustin Loada revient sur le devant de la scène avec le MTT, un  mouvement d'éveil citoyen 
Coopération: le 7ème Traité d’amitié et de coopération (TAC) Burkina Faso – Côte d’Ivoire se tiendra à Yamoussoukro du 23 au 27 juillet 2018
Android: l'Union européenne condamne Google à une amende record de 4,34 milliards d'euros (RFI)
Soum: le chef de Hocoulourou et un paysan tués par « des individus armés non identifiés» (ministère de la sécurité)
Burkina: l’armée démantèle plusieurs bases terroristes sur la bande transfrontalière nord et interpelle 60 suspects
Burkina: la douane et la DGTTM, sont respectivement 2e et 3e parmi les services les plus corrompus (Ren-Lac)
Burkina: la police municipale, service public le  plus corrompu en 2017 (Rapport Ren-lac)
Mali: 1 mort et 6 blessés dans l'accident d'un véhicule du Bataillon Gondaal 3 

KPG en mode selfie avec le maitre du Marrakech du rire, Djamel Debbouze

CULTURE

Quatre lauréats des jeux de la Francophonie étaient au Marrakech du rire 2017. Ils y étaient pour promouvoir un concept que l’Organisation internationale de la francophonie (OIF) a lancé le 10 mars 2016 et dont l’objectif est d’appeler les millions de jeunes francophones à se mobiliser massivement pour affirmer leur attachement au vivre ensemble, à la liberté, à la vie, en postant leur image, leur vidéo… Les quatre lauréats eux, ont choisi d’aller à la rencontre des peuples pour parler du « Libres ensemble ».


Kientega P Gérard dit KPG, artiste conteur burkinabè lauréat 2009 aux jeux de la francophonie, Dorient Kaly, artiste conteur congolais, lauréat 2013, Stéphane Guertin, photographe canadien, lauréat 2013, Baudouin Mouanda, conteur du Congo et également lauréat de 2013, ces quatre artistes étaient accompagnés par le musicien Simon Chenet sur les scènes du Marrakech du rire. Des ateliers de contes pour les enfants, des soirées de récit à « Terre des Etoiles » ce sont là les évènements qui ont permis aux artistes de développer le thème du « libres ensemble ».

«Libres ensemble», c’est vivre ensemble dans la solidarité, la concorde, l’entente et la paix. «Libres ensemble», c’est s’accepter malgré nos différences de religions, de couleur de peau,  nos diversités culturelles. Ce sont ces valeurs que l’Organisation internationale de la francophonie promeut, ce sont ces valeurs que KPG, artiste conteur burkinabè et ses compagnons lauréats des jeux de la francophonie ont partagé à Marrakech, ce sont ces valeurs qu’ils vont promouvoir de ville en ville au cours de la grande tournée programmée.  Marrakech du rire est un festival d’humour lancé par le Franco-marocain  Djamel Debbouze.

Y avait-il meilleur espace pour les lauréats de la francophonie de lancer le partage des valeurs du « Libres ensembles » ? Certainement pas, puisque, le promoteur du Marrakech du rire concentre et incarne à lui seul, l’ensemble des valeurs qu’encourage l’OIF.

Depuis ses origines, l’Organisation internationale de la  Francophonie est résolument engagée en faveur de la paix, de la diversité, de la liberté et de la solidarité. Face à un monde dans lequel progressent la tentation du repli sur soi, la peur et le rejet de l’autre, l’OIF souhaite réaffirmer ses valeurs avec tous les jeunes francophones qu’elle place au cœur de ses priorités.

Après Marrakech, une tournée est prévue dans plusieurs pays à l’occasion de festivals. Déjà en novembre prochain, les quatr

e artistes sont programmés au Benin au festival RIAO du 1er au 12. Quelques jours plus tard, les « 4 mousquetaires » de la francophonie seront au Mali en décembre 2017. La tournée se prolonge jusqu’en 2018 en France, au Canada, en Centrafrique, en Belgique, en Haïti, au Congo Brazzaville, au Burkina au Festival des arts de la rue, Rendez-vous chez nous. Cette belle initiative a été rendue possible grâce à l’OIF, et d’autres partenaires dont les objectifs sont de changer le monde dans le cœur des hommes.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Des mots pour le dire...

Sondage

Dans une interview accordée à des chaines de télévision le 24 juin 2018, le président Roch Marc Christian Kaboré promet de mettre fin à l’incivisme et à la défiance de l’Etat, en appliquant la loi dans toute sa fermeté. En a-t-il les moyens?

Rejoins-nous sur Facebook

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé