Aujourd'hui,
URGENT
Espagne: retrait du mandat d'arrêt international contre Carles Puigdemont
Burkina: Ouagadougou va abriter du 23 au 27 juillet prochain la 24e édition  de la tranche commune entente
Burkina: Augustin Loada revient sur le devant de la scène avec le MTT, un  mouvement d'éveil citoyen 
Coopération: le 7ème Traité d’amitié et de coopération (TAC) Burkina Faso – Côte d’Ivoire se tiendra à Yamoussoukro du 23 au 27 juillet 2018
Android: l'Union européenne condamne Google à une amende record de 4,34 milliards d'euros (RFI)
Soum: le chef de Hocoulourou et un paysan tués par « des individus armés non identifiés» (ministère de la sécurité)
Burkina: l’armée démantèle plusieurs bases terroristes sur la bande transfrontalière nord et interpelle 60 suspects
Burkina: la douane et la DGTTM, sont respectivement 2e et 3e parmi les services les plus corrompus (Ren-Lac)
Burkina: la police municipale, service public le  plus corrompu en 2017 (Rapport Ren-lac)
Mali: 1 mort et 6 blessés dans l'accident d'un véhicule du Bataillon Gondaal 3 

CULTURE

Le pagne traditionnel Bobolais « Koko Dunda » fait l’objet de marketing  à la faveur de la manifestation culturelle « Bobo FashionWeek 2017 », consacrée à la mode. Du 13 au 15  juillet 2017 des stylistes et modélistes professionnels, issus de divers horizons,  vont  rivaliser d’habileté et de talents, pour mettre le pagne« Koko Dunda » en valeur.  Une initiative du styliste Bazem’sé, Sébastien Zita Baziémo à l’état civil.

La cérémonie d’ouverture a eu lieu ce jeudi 13 juillet en présence de Chantal Diallo, l’épouse du président de l’Assemblée nationale, et de Lassiné Diawara, respectivement marraine et patron de la première édition de « Bobo FashionWeek 2017 ».

Le pagne baptisé Koko Dunda, jadis délaissé et réservé aux couches démunies, magnifié  par les stylistes et modélistes à l’occasion de l’acte un de «Bobo FashionWeek 2017». Heureux, le 4ème adjoint au maire de Bobo, Alain Sanou, a laissé comprendre que désormais le pagne « Koko Dunda » est à la population de Sya ce que le «Jean» est aux Américains.

Non sans avoir reconnu le génie du stylise Bazem’sé, promoteur de ce évènement culturel exclusivement consacré à la mode. Désormais «Bobo FashionWeek» se tiendra chaque année, selon  son promoteur, le styliste burkinabé Bazem’sé.

En homme d’affaire averti, le patron de  l’évènement, par ailleurs président de la délégation régional de la Chambre de commerce, Lanciné Diawara, estime qu’en plus de l’aspect culturel, il faut prendre en compte l’aspect économique. « Quand vous lancez un produit, il faut qu’il réponde aux exigences et aux goûts du marché », a-t-il précisé.

Pour sa part la marraine, Chantal Diallo, est d’avis que, la promotion de ce pagne contribuera à faire travailler les artisans locaux et à exprimer la préférence nationale dans le style vestimentaire.

D’ailleurs, Chantal Diallo a profité de la tribune de « Bobo FashionWeek » pour témoigner sa reconnaissance et  adresser ses encouragements aux femmes  battantes et entreprenantes qui tissent et teignent les pagnes au Burkina Faso.

 * Correspondant à Bobo-Dioulasso

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Des mots pour le dire...

Sondage

Dans une interview accordée à des chaines de télévision le 24 juin 2018, le président Roch Marc Christian Kaboré promet de mettre fin à l’incivisme et à la défiance de l’Etat, en appliquant la loi dans toute sa fermeté. En a-t-il les moyens?

Rejoins-nous sur Facebook

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé