Aujourd'hui,
URGENT
Toécin Yaar: le sit-in de la CDAIP empêché par les forces de l’ordre car la coordination n’aurait pas obtenu une autorisation de la mairie.
Toécin Yaar: la CAIDP exige la publication du rapport d’une mission d’inspection sur l'attribution des hagards au nouveau marché.
Football: la CAF dément les rumeurs d’attribution au Maroc de la CAN 2019 prévue au Cameroun. 
Coopération: le Burkina obtient de ses partenaires, un appui de 3,02 milliards, pour le 5ème recensement général de la population.
Economie: le Burkina a réalisé un taux de 160% pour l’émission d’emprunt obligataire de 75 milliards de F CFA, lancé le 7 juillet dernier.
Burkina: Paul Kaba Thièba en tournée du 28 juillet au 1er août dans les régions des Cascades, des Hauts-Bassins et du Sud-Ouest (Primature)
Athlétisme: Marthe Koala remporte sa 2e médaille d'or en s'imposant au saut en longueur avec un bond de 6m52 aux Jeux de la Francophonie.
Athlétisme: Bienvenu Sawadogo termine 2e finale du 400m et décroche la médaille d'argent aux Jeux de la Francophonie.
Santé: 500 millions de personnes dans le monde vivent  avec l’hépatite virale B chronique ou l’hépatite C.
Santé: le virus de l’hépatite B, à lui seul, est responsable de 600 000 décès par an dans le monde. 

Au premier plan, Fatouma Coulibaly, promotrice du festival Kotto (Ph.SM)

CULTURE

Le festival Kotto de Banfora est un événement culturel qui vise la valorisation du patrimoine culturel et la pérennisation d’un instrument musicale ancestrale le « Kotto ». Initié par Iwili communication, le festival Kotto est, selon la promotrice Fatouma Coulibaly, un espace d'échange et de rencontres musicales pour les musiciens de la sous-région.


Premier du genre à Banfora, Le Festival Kotto se tient du 20 au 23 juillet 2017 avec pour thème : « Rôle de la femme dans la promotion de la culture ». Cinq jours durant, les festivaliers auront droit à des plateaux artistiques, des espaces gastronomiques, un concours d’art culinaire ainsi que des rencontres avec des entrepreneurs Maaya. Des Maliens, Ivoiriens, Ghanéens et Togolais ont manifesté leur intérêt pour ce festival selon les promoteurs.  

Autre activité majeur du festival kotto, la rencontre professionnelle entre les experts du Bureau burkinabè des droits d’auteurs, les artistes musiciens et les tenanciers de maquis. Au menu des échanges la mobilisation des droits d’auteur auprès des tenanciers de maquis mais aussi, la redistribution de ces droits d’auteur aux artistes musiciens.
Le président du conseil régionale des Cascades, N’golo Drissa Ouattara, est le parrain de cette première édition festival Kotto.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir