Aujourd'hui,
URGENT
Migrations: les migrations africaines vers l'Europe en recul depuis 3 ans selon l'OCDE
Burkina: 5 soldats tués dans une embuscade à Toéni dans la province du Sourou (Boucle du Mouhoun)
Tunisie: l’ancien président en exil Ben Ali est mort à 83 ans en Arabie Saoudite
Burkina: «Plus de 46 000 enfants non scolarisés ont été enregistrés au niveau des déplacés internes » (Stanislas Ouaro)
RDC: l'armée affirme avoir tué le chef de la rébellion rwandaise FDLR
Burkina: les télévisions privées débourseront 75 millions de FCFA par an pour la redevance TNT
Hadj 2019: 2 agences de voyage suspendues, 6 décès enregistrés dans la délégation burkinabè 
Justice: la procureure de la CPI fait appel de l'acquittement de Gbagbo et Blé Goudé
Burkina: l’UPC «vivement préoccupée par la dégradation continue de la situation sécuritaire»
Burkina: la marche non autorisée des syndicats et de la société civile dispersée par la police, une dizaine de blessés

CULTURE

Le 21 juin prochain, la musique sera célébrée dans toute sa pluralité à travers le monde. Au Burkina Faso et pour la 12è année consécutive, Exit Management entend offrir au public Ouagalais, un spectacle exceptionnel à la Place de la nation à travers son festival «Fête de la musique».


Durant 72 heures, le festival «Fête de la musique» va s’articuler autour de concerts live, formations et rencontres professionnelles entre acteurs de la filière musique. Les artistes programmés cette année sont : Hamed Smani, Sofiano, la troupe Wend Manegre, la troupe Duni ya Sugri, Smockey, Jezy, Maï Lingani, Issouf Compaoré, Natou, Miss Maya, Salif Widga, Campus Ambiance et Dez Altino. Malgré les difficultés financières, les organisateurs disent vouloir tout mettre en œuvre pour réussir la fête. Cette année, c’est le duo musical ivoirien Yodé et Siro qui est l’invité d’honneur à ce festival.

«Le défi pour nous, organisateurs de la fête de la musique, est d’offrir toujours le meilleur dans la mesure du possible. Quand nous parlons de possibilité, nous voulons notamment parler de moyens financiers. Organiser un tel évènement nécessite impérativement des moyens et non des moindres car de nos jours, nous sommes limités en matière de finances mais nous tenons à respecter ce rendez-vous capitale qui demeure au-delà de tout un challenge important», a confié Alexis Allognon à la conférence de presse de ce mardi 13 juin 2017 à Ouagadougou.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

La Fédération burkinabè de football a choisi de confier le poste de sélectionneur des Etalons "A" à Kamou Malo, faisant ainsi confiance à l’expertise nationale. Cette décision, selon vous, est:

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé