Aujourd'hui,
URGENT
Nigéria: 15 personnes tuées lundi dans un attentat dans l’Etat de Borno.
Football: le Burkina saisit le TAS contre la décision de la FIFA sur la reprise du match Afrique du Sud-Sénégal.
Côte d’Ivoire : de nouveaux affrontements ont opposé lundi les policiers aux étudiants à Abidjan.
Justice: l'audience sollennelle de rentrée aura lieu le 2 octobre 2017 à 10 heures dans la salle des banquets de Ouaga 2000.
PAE/JF : les premiers chèques du Programme d’Autonomisation Economique des Jeunes et des Femmes remis mardi prochain.
Putsch du RSP: l'audience de confirmation des charges a été renvoyée au 6 octobre par la justice militaire.
Assemblée: le chef de file de l’opposition, Zéphirin Diabré, reçu en audience vendredi par le président du Parlement, Alassane B. Sakandé.
Aziz Istanbul:  les travailleurs souhaitent la reprise des activités de ce restaurant fermé après l'attaque terroriste du 13 août 2017 (19 morts)
Côte d'Ivoire: 3 000 bacheliers de s'inscrivent dans les universités du Burkina.
Côte d'Ivoire: 3 000 bacheliers de s'inscrivent dans les universités du Burkina

CULTURE

Sous le coup d’une menace d’expulsion pour loyers impayés, l’Ecole de danse Irène Tassembédo (Edit) va finalement déménager. Selon nos informations, c’est dans l’enceinte de la maison de la culture Jean-Pierre Guinganné, où une salle et un bureau ont été mis à sa disposition par la mairie de Ouagadougou que la prestigieuse école de danse va provisoirement poser ses pénates.


La nouvelle a du resté été annoncée par la fondatrice de l’école, Irène Tassembédo, dans un post. «Nous avons commencé le déménagement de l'Edit avec le soutien des danseurs, des amis et de nos famille sur place, afin de préserver ce qu'il est possible de préserver comme équipements et de remettre les locaux comme ils étaient en 2008 », affirme-t-elle.

L’école, menacée d’expulsion parce qu’elle n’arrivait plus à honorer ses loyers, va donc poursuivre ses activités dans des locaux prêtés par la mairie de la commune de Ouagadougou. D’après nos informations, ce serait à la maison de la culture Jean-Pierre Guinganné, où une salle et un bureau ont été mis à la disposition des élèves et de l’administration de l’Edit. «Le maire de la ville de Ouagadougou est le seul soutien actif du côté institutionnel pour le moment et je l’en remercie vivement encore une fois », écrit la promotrice. Elle espère que d’autres soutiens institutionnels, notamment du gouvernement: «J’ai été contactée par le secrétaire général du ministère de la culture et j’attends des propositions concrètes de leur part : tous les regards sont tournés vers eux dont nous devons obtenir un réel soutien. »


Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Des mots pour le dire...

Sondage

Selon vous, Bala Alassane Sakandé est véritablement la personne qu’il faut pour présider l’Assemblée nationale.

Publicité

Rejoins-nous sur Facebook

Publicité

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé