Aujourd'hui,
URGENT
Mauritanie: au moins 62 migrants sont morts dans le naufrage de leur embarcation au large de la Mauritanie
Burkina: le budget de l’Etat gestion 2020 se chiffre en recette à 2 233,316 milliards FCFA et en dépenses à 2 518,456 milliards FCFA 
5e RGPH: la ministre en charge de la famille, Laurence Ilboudo plaide pour un recensement exhaustif des personnes en situation de  handicap
Burkina: les pétards pour divertissement toujours interdits (ministère du Commerce)
Environnement: 2019 achève la décennie la plus chaude jamais enregistrée, selon l’ONU (RFI)
Gabon: arrestation de Brice Laccruche, ex-chef de cabinet du président Bongo
Burkina: une vingtaine de terroristes abattus  à Toéni (Boucle du Mouhoun) et Bahn (Nord)
Football: l'attaquant burkinabè, Jonathan Pitroipa met fin à sa carrière internationale après 13 années
Burkina: «75 % des sources d’infections du VIH chez les couples, viennent des prostitués» (Etude)
Football: l'Argentin Lionel Messi remporte son 6e ballon d'or, un record

Les promoteurs du festival balan- kan, avec au centre le président Moussa Traoré (Ph. SM)

CULTURE

Orodara, capitale de la province du Kénédougou abritera du 27 au 30 avril 2017 un festival de balafon. Organisé par l’Association culture et lutte contre la pauvreté chez les jeunes (ACLPJ) et dénommé festival Balan-kan, celui-ci regroupera 16 troupes de musique traditionnelle autour du thème «balafon et cohésion sociale».    Les organisateurs étaient face à la presse le samedi 11 mars 2017 pour livrer le menu.


Selon les promoteurs, cette première édition du festival balan-kan vise à faire la promotion du balafon et la musique traditionnelle, afin d’aider les jeunes talents à développer leur art et éveiller leur sens de créativité dans le domaine du balafon.

Le festival comporte un volet formation et un volet compétition qui regroupe 16 troupes du kénédougou. Il est proposé  à chaque groupe une œuvre imposée, une œuvre au choix et une composition personnelle.

En marge de la compétition, le festival prévoit également une foire commerciale. Cependant, selon les organisateurs, à moins de deux mois de l’événement, le budget estimé à 7,5 millions de francs CFA, est toujours loin d’être bouclé. Ils en appellent à la contribution de bonnes volontés.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé