Aujourd'hui,

CULTURE


La 25è édition du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (Fespaco) referme ses portes ce samedi 4 mars 2017. En attendant, les différents lauréats des prix spéciaux savourent leur joie de décrocher un prix à cette biennale du cinéma africain.


Le palmarès

Le prix Félix Houphouët Boigny du Conseil de l’Entente de 10 millions francs CFA et le prix Cedeao de l’intégration pour le meilleur film Ouest-africain de 15 millions vont à «Frontières» d’Apolline Traoré du Burkina.

Le prix Unicef de 7 millions de francs CFA et le prix de la ville de Ouagadougou de 3 millions de francs CFA sont décernés à «La rue n’est pas ma mère» de Jérôme Yaméogo du Burkina Faso

Le prix Sembène Ousmane d’Ecobank de 5 millions de francs CFA va au long métrage «Wùlu» de Daouda Coulibaly du Mali.

Le prix Soumanou Vieira de la Fédération africaine de la critique cinématographique (FACC) est remporté par le film «A mile in my shoes» de Said Khallaf du Maroc.

Le prix «Signis» de 2 millions de francs CFA va au film «The lucky specials» de Rea Rangaka d’Afrique du sud. Une mention spéciale a été faite à «A mile in my shoes» de Said Khallaf du Maroc par le jury de l’Association catholique mondiale de la communication (Signis).

Le prix Thomas Sankara de 3 millions de francs CFA de la Guilde africaine des réalisateurs et producteurs et le prix de la chance de la Lonab de 2 millions de francs CFA vont à «A place for myself» de Marie Clémentine Dusabejambo du Rwanda.

Le prix de l’ONG WaterAid pour l’eau potable, l’hygiène et l’assainissement de 5 millions de francs CFA est décerné au film «Le puits» de Lofti Bouchouchi d’Algérie.

Le prix santé et sécurité au travail de 2 millions de francs CFA va à «Bons baisers de Morurua» de Larbi Benchiha d’Algérie.

Le prix spécial de l’Assemblée nationale de 7 millions de francs CFA va à «L’Orage africain» de Sylvestre Amoussou du Bénin.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir