Aujourd'hui,
URGENT
MPP: «L’effervescence des grèves freine sérieusement la mise en œuvre effective du programme présidentiel»
Burkina: la Fédération internationale des Journalistes appelle au retrait de la réforme du Code pénal
Burkina: des médecins expriment leur ras-le-bol avec un ‘’carton jaune’’ au ministère de la santé (AIB)
RDC: l'Eglise appelle Tshisekedi à rompre avec les méthodes du régime précédent
France: Lamine Diack, l'ex-patron de l'athlétisme mondial, bientôt jugé pour «corruption active et passive» et « abus de confiance »
Barsalogho: 15 personnes tuées dans la soirée du samedi 22 juin 2019 par des hommes armés non identifiés (ministère de la Défense). 
USA: une condamnation à mort annulée après 6 procès pour «biais racial» (RFI)
Burkina: le Code pénal révisé adopté malgré l’opposition des médias et des organisations de droits humains   
Burkina: 110 508 candidats à la conquête du BAC premier diplôme universitaire
Turquie: les militaires «meneurs» du putsch raté condamnés à la prison à vie

CULTURE

Le rendez-vous du Marché international du cinéma a ouvert ses portes dans la matinée de ce dimanche 26 février 2017. Comme toute activité, les professionnels du 7ème art ont exprimé leurs attentes d’ici la clôture de ce Mica que se veut plus que prometteur.



Berni Goldblat, réalisateur, monteur et promoteur du Ciné Guimbi

«Notre participation est gratuite à ce Fespaco et cela montre que le Fespaco est engagé aux côtés du Ciné Guimbi. Pour nous, le Mica est une plateforme de visibilité pour faire connaitre le projet du ciné guimbi mais aussi pour lever des Fonds afin de trouver d’autres partenaires. En 2013, nous y étions pour la première fois avec le Ciné Guimbi, et cela fait deux éditions et le constate que nous pouvons faire est qu’il y a une évolution. Par conséquent, on invite toute la population à venir visiter notre stand par ce que, le Ciné Guimbi représente la résistance des salles de cinéma aujourd’hui en Afrique. Aussi, cela redonne un espoir pour plein de pays. Même si on n’a pas beaucoup de moyen, nous y croyons.»

Sessi Kossivi Dieudonné, comédien

«Je suis au mica avec la délégation togolaise qui a cinq film en compétition dont deux dans la catégorie série et pour le Mica, nous avons des livres et quelques œuvres audiovisuelles. A ce Marché international du cinéma, nous invitons vraiment la population à venir découvrir le Togo à travers ses œuvres cinématographiques, connaitre produits du Togo et voir si possibles comment collaborer avec le Togo afin de réaliser des coproductions. Aussi, notre souhait est que d’ici la fin du Mica, que nous vendions le maximum de nos œuvres. Aujourd’hui, par exemple, les quelques visiteurs ont commencé à acheter nos œuvres et nous espérons que cela continuera ainsi. Par ailleurs, étant donné que je suis à ma première participation, j’aimerais nouer assez de partenariats ici pour mieux vendre mes œuvres et pourquoi pas, mon pays entendez par-là faire connaitre davantage mon pays que j’aime bien.»

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

Le maire de Ouagadougou a signé un arrêté réglementant la circulation et le stationnement des véhicules poids lourds. La circulation de ces véhicules n’est désormais autorisée qu’entre 22 heures et 5 heures du matin sur un certain nombre d’axes routiers.

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé