Aujourd'hui,
URGENT
Paludisme: un vaccin expérimental testé au Malawi (France 24)
Burkina: le gouvernement octroie aux travailleurs des Finances des forfaits trimestriels allant de 400 000  à 900 000 FCFA
Burkina: les greffiers disent non aux "tripatouillages" des textes (AIB)
Burkina: les avocats en arrêt de travail de 96 heures pour dénoncer le dysfonctionnement de l'appareil judiciaire
Coopération: la Chancelière allemande Angela Merkel, effectue les 1er et 2 mai 2019 une visite d’amitié et de travail à Ouagadougou
Sri Lanka: l'État islamique (EI) a revendiqué, les attentats qui ont fait plus de 320 victimes le dimanche de Pâques
Soudan: le président égyptien, al-Sissi plaide pour un nouveau délai accordé aux militaires
Algérie: Issad Rebrab, l’homme le plus riche d'Algérie, derrière les barreaux (RFI)
Mali: Boubou Cissé nommé Premier ministre
Soudan: l'Union africaine donne un ultimatum de 15 jours à l'armée pour remettre le pouvoir aux civils, sans quoi le pays sera suspendu

CULTURE

La 3è édition du Festival écrans à ciel ouvert (Feco) se tient à Ouagadougou du 6 au 11 décembre 2016. Placé sous le thème : « Cinéma, citoyenneté et sécurité », l’édition 2016 du Féco accorde une part-belle aux communes rurales de la province du Kadiogo. Le comité d’organisation de ce festival a animé une conférence de presse ce mardi 25 octobre 2016 pour lever un coin de voile sur les activités de cette édition.

 

Le Feco est un festival destiné aux films long-métrages burkinabè qui ont eu des succès en salle et qui ne sont pas encore passés à la télévision. Il s’agira selon les initiateurs, de « perpétuer la culture du cinéma en envoyant la magie du grand écran sur la place public dans une ambiance festive ». Selon Charlemagne Abissi, président du comité de pilotage, « le Féco se veut une fête qui crée l’émulation populaire autour de la place public avec en toile de fond, la célébration du cinéma au Burkina Faso ».

L’appropriation de ce festival par les communes rurales est l’une des particularités de l’édition 2016 du Feco. Selon les organisateurs, « le festival sera un cadre de promotion des communes rurales participantes et de la culture du Burkina à travers le cinéma »« Désormais, le Féco se tiendra tous les ans », a fait remarquer les conférenciers.

Durant 6 jours, producteurs, réalisateurs et acteurs du cinéma numérique du Burkina Faso vont communier avec leur public et partager leurs expériences. Ainsi, les populations des six communes rurales du Kadiogo (Komki Ipala, Koubri, Pabré, Saaba, Tanghin Dassouri et Komsilga) seront invitées à suivre les films qui seront projetés sur écran géant en plein aire en raison de deux films par soirée de projection.

L’académie du cinéma numérique sera l’occasion pour les producteurs, réalisateurs, acteurs, directeurs de télévisions, gestionnaires de salles de cinéma, annonceurs, étudiants et cadres du ministère de la Culture et du Tourisme, de se retrouver autour de plusieurs thématiques. L’objectif étant, selon M. Abissi, de renforcer les capacités des professionnels du cinéma.

Le Feco n’étant pas un festival de compétition, les propositions de films sont attendus par le comité d’organisation avant le 18 novembre 2016. 12 films seront retenus pour être projetés. La cérémonie d’ouverture est prévue pour le 6 décembre dans la commune de Saaba.

Abel Azonhandé

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

La nomination de l'ancien Premier ministre Paul Kaba Thiéba comme directeur général de la Caisse des dépôts et de consignations du Burkina Faso (CDC-BF) est-elle, selon vous, un choix judicieux?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé