Aujourd'hui,
URGENT
Nécro: la dépouille du président de l'ODJ, André Tibiri, sera rapatriée de Tunisie où il est décédé dimanche 28 mai (ODJ).
Ghana:  le général Pingrenoma Zagré, ancien chef d'Etat-major général des armées, nommé ambassadeur du Burkina.
Adja Divine:  une marche silencieuse prévue samedi 27 mai 2017 pour condamner l'agression dont a été victime l'artiste.
Affaire Kanis: Inoussa Kanazoé a bénéficié lundi d'une liberté provisoire contre une caution de 700 millions CFA (Omega)
Gendarmerie : nommé chef d'Etat major il y a quelques jours, le colonel Tapsoba Omer a pris officiellement les commandes ce mardi 23 mai.
Bobo: le personnel de l'hôpital Sanou Souro en arrêt de travail pour protester contre l'agression d'un infirmier par un accompagnant de
Ramadan: l'observation du croissant lunaire marquant le début du jeûne prévue pour le 26 mai à la grande mosquée de Ouagadougou (FAIB).
Burkina : un piratage de masse de sites web du gouvernement burkinabè en cours (Lefaso.net)
Burkina : onze sites du gouvernement déjà tombés entre les mains de pirates (Lefaso.net)
Sissili: deux Koglwéogo tués jeudi à Silly, 24 de leurs engins incendiés lors d’un affrontement avec des bandits (AIB)

Ladji (à gauche) en négociation pour l'acquisition d'un bien immobilier

Un film au titre évocateur et contemporain, « wulu » qui signifie chien en Bamana. C’est un film qui évoque la tragédie du trafic de cocaïne dans le nord mali tout en mettant sur scène les travers de la société contemporaine quête d’emploi, prostitution, arrivisme, financement du terrorisme, corruption…

« L’interprète » du réalisateur ivoirien Olivier Koné  est l’un deux de longs-métrage de la Côte d’Ivoire en compétition pour l’obtention de l’Etalon d’or de Yennenga. Cette fiction de 90 minutes, conçue par Khady Touré, réalisée à Abidjan relate l’histoire de Naturelle, une jeune épouse et mère qui est l’un des meilleurs interprète de son pays.

Le colloque sur le thème «formation et métiers du cinéma et de l`audiovisuel» de la 25e édition du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (Fespaco) a ouvert ses portes ce mardi 28 février 2017 à Ouagadougou. Les travaux sont prévus pour deux jours et doivent déboucher sur la rédaction d'un manifeste sur le thème.

Les «Sotigui Awards» récompensent chaque année, les meilleurs comédiens du cinéma africain et de la diaspora. Deuxième du genre, l’édition 2017 est prévue pour le samedi 2 décembre 2017 à Ouagadougou.

La salle du ciné Burkina refuse du monde

«Wùlu» ou encore «le chien» du réalisateur malien Daouda Coulibaly a refusé du monde ce lundi 27 février 2017 au ciné Burkina à l’occasion de la 25è édition du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou.

Le long métrage « Fre » du réalisateur éthiopien Kinfe Banbu est en lice pour l’obtention de l’Etalon d’or de Yennenga. Son film, qui traite de la tragédie d’une fille de 15 ans violée par trois hommes, a été projeté ce lundi 27 février 2017 dans la matinée au Ciné Burkina. Pour le réalisateur, ce film est tiré d’une histoire réelle.

«The Lord plus one» ou encore «Le Seigneur plus un», est un film du réalisateur ghanéen, Kwaw Ansah. Bien connu pour avoir été lauréat de l’Etalon de Yennenga 1989 avec le film «Héritage Africa», Kwaw Ansah est en lice pour cette 25è édition du Festival panafricain de cinéma et de télévision de Ouagadougou (Fespaco) au Burkina Faso.

Les prix spéciaux visent à encourager tout donateur accompagnant la promotion du cinéma africain. Sont concernés sont les 160 films sélectionnés pour la présente édition. Les donateurs sont les institutions, les Etats, les structures privées et les associations. Pour cette édition, 13 partenaires de la biennale ont décidé de décerner des prix. Douze remettront les leurs le vendredi 3 mars prochain et le 13è partenaire, qui est l’Union européenne, octroiera trois prix à la cérémonie de clôture du Fespaco.

Pour la première fois au Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (Fespaco), l’Union européenne conjointement avec le secrétariat des Etats ACP, instituent un prix pour la promotion des films ACP primés dans la sélection officielle. L’information a été donnée par Stephano Manservisi, directeur général du Développement et de la Coopération internationale de la Commission européenne qui effectue une visite officielle au Burkina en marge du Fespaco 2017.

Le 18ème Marché international du cinéma et de la télévision africain de Ouagadougou (Mica) a ouvert officiellement ses portes au monde du cinéma ce dimanche 26 février 2017 à Ouagadougou sous le parrainage du directeur général de la Commission européenne, Stefano Manservisi. Cette année, le marché a fait peau neuve afin de mieux servir les créateurs de programmes.

Le rendez-vous du Marché international du cinéma a ouvert ses portes dans la matinée de ce dimanche 26 février 2017. Comme toute activité, les professionnels du 7ème art ont exprimé leurs attentes d’ici la clôture de ce Mica que se veut plus que prometteur.

Maï la Bombe, actrice, comédienne ivoirienne

Le moteur tourne depuis le samedi 25 février 2017 à la 25e édition du Festival panafricain de cinéma et de la télévision de Ouagadougou (Fespaco). Aussitôt lancé que le Marché international du cinéma africain (Mica) s’est installé en plein cœur de Ouaga 2000 où professionnels du métier du cinéma se côtoient afin de s’offrir des opportunités d’affaires.  A cette occasion, certains acteurs que nous avons rencontré se prononcent.