Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: Lucienne Ariane ZOMA,  Socio-anthropologue, est nommée 1er vice-président du HCRUN
Niger: le grand griot zarma, Djilbo Badjé, s'est éteint à près de 80 ans (RFI)
Santé: le président du Faso a lancé un appel aux populations afin que le paludisme soit vaincu au Burkina Faso d’ici 2030
Burkina: Le tribunal de Djibo  est fermé «jusqu‘à nouvel ordre» pour «raisons de sécurité»
Siao: le Madagascar, pays invité d’honneur de la 15e édition
Burkina:  «Artisanat africain, exigences du marché et développement technologique» est le thème du Siao 2018 (26 octobre-4 novembre)
Burkina: l’abbé Prosper Bonaventure Ky nommé évêque de Dédougou
Football: l’ancien sélectionneur de l’équipe de France, du Cameroun et de la Côte d’Ivoire, Henri Michel, est décédé ce 24 avril 2018.
France: Soupçonné de corruption au Togo et en Guinée, l'homme d'affaires français, Vincent Bolloré, en garde à vue.
Burkina: tué lors de l’attaque du camp de la Minusma, le Caporal Yaméogo Ibrahim (35ans) a été inhumé ce lundi au cimetière de Gounguin

Le peuple Tiéfo ayant été grand conquérant  et ayant protégé farouchement son territoire, vit de nos jours les séquelles de l’adoption de la langue Dioula. Le risque qu’en court la communauté, la perte de sa propre langue, fait d’elle une culture en péril. D’où la contribution du musée Sogossira Sanon de Bobo-Dioulasso à la reconstitution de la culture Tiéfo. Le vernissage des œuvres de cette communauté en péril s’est fait le dimanche 25 mars 2018 par le ministre de la Culture, des Arts et du Tourisme, Abdoul Karim Sango à l’occasion de la 19è édition de la Semaine nationale de la culture au sein de l'institution muséale.

Des chaises empilées comme de l’art contemporain…

«S’il y a une chose qui soit impérieuse pour rendre meilleure les conditions d’hébergement des artistes, c’est bien la réalisation de la cité des arts», disait Tahirou Barry, ancien ministre de la Culture, des Arts et du Tourisme à l’édition 2016 de la Semaine nationale de la culture. Deux ans après, les choses semblent ne pas changer. C’est du moins ce que font remarquer certains artistes rencontrés sur les sites d’hébergement de la SNC 2018.

Et c’est parti pour la 19è édition de la Semaine nationale de la culture (SNC 2018). C’est le Premier ministre Paul Kaba Thiéba qui a au nom du président du Faso, donné le coup d’envoi de la fête de la culture burkinabè ce samedi 24 mars 2018 à Bobo-Dioulasso en présence d’illustres personnalités.

La 19ème édition de la Semaine nationale de la culture (SNC) se tient du 24 au 31 mars 2018 à Bobo Dioulasso sous le thème  « Sauvegarde des valeurs culturelles : enjeux et défis. » Cette manifestation culturelle, une des plus grandes de notre pays, voire de la sous-région, constitue le cadre par excellence de valorisation et de promotion des biens et services culturels ainsi que de l’activité économique au Burkina Faso.

La ville hôte du siège de la SNC remet en selle trois plateaux offs, initialement supprimés par le comité d’organisation faute de moyen financier. La maire en a fait l’annonce le mardi 20 mars au cours de la cérémonie de remise de soutien financier aux artistes  bobolais qualifiés pour le Grand Prix National des Arts et de la littérature (GPNAL). 

Du 24 au 31 mars 2018, se tiendra la 19eme édition de la Semaine Nationale de la Culture (SNC) à Bobo-Dioulasso, la cité du Koko Dunda. Le taux d’avancement des préparatifs est de 85% selon le comité d’organisation qui était face à la presse le 19 mars 2018 à la maison de la culture Anselme Titiama Sanou.  

Après «L’heure de gloire» en 2015, l’artiste musicienne Pam Luster sort son second opus intitulé «Tous frères». De 6 titres, l’album a été présenté à la presse ce samedi 17 mars 2018 à Ouagadougou.

Photo: Burkina 24

Débutée le 2 mars dernier, la 5e édition des Journées cinématographiques de la femme africaine de l’image (JCFA) a clos ses portes le mercredi 7 mars 2018 dans la salle de spectacle du Cenasa. Selon le délégué général du Fespaco, Ardiouma Soma, la présente édition a tenu toutes ses promesses. Cependant, le seul point noir a été la double attaque terroriste du 2 mars dernier qui a endeuillé le Burkina Faso. Une minute de silence a été observée à la mémoire des 8 militaires tués.

En marge de la 5e édition des Journées cinématographiques de la Femme africaine (JCFA), s’est ouvert ce lundi 5 mars 2018, le premier rendez-vous de « Galerie ciné-équipements ». Il s’agit d’une exposition-vente d’équipements intervenant dans la réalisation de films, qui se tient jusqu’au 7 mars prochain, dans l’enceinte de l’Institut supérieur de l’image et du son (ISIS). A travers cet événement, le comité d’organisation avec à sa tête Mamounata Nikièma entend faire découvrir aux cinéphiles les outils et la fonctionnalité du matériel cinématographique.  

La 10e édition des Résidences panafricaines d’écriture, de création et de recherche théâtrales (Récréâtrales) a été officiellement lancée ce mercredi 28 février 2018. C’est dans une ambiance aux couleurs de ce festival que les grandes lignes ont été dévoilées aux médias, dans l’enceinte du « Théâtre des Récréâtrales », sis à Bougsemtenga, dans le quartier de Gounghin à Ouagadougou. 

L’artiste musicien Joseph Salemberé, dit Salambo ou encore appelé l’homme du peuple repose désormais au cimetière municipal de Gounghin. Décédé le 27 février dernier, ce « doyen » de la musique burkinabè a été accompagné à sa dernière demeure ce samedi 3 mars 2018.

Image d'illustration

La première édition du festival panafricain de la série de Ouagadougou « Série Series » s’est ouverte officiellement en fin d’après-midi ce mardi 27 février 2018 à l’Institut Français de Ouagadougou. De façon sobre et solennelle, les acteurs du cinéma entendent  à travers ce rendez-vous, donner plus de visibilité à ces talents que regorge l’Afrique en matière de création dans l’univers de la série. C’est la série « Guyanne » dans laquelle intervient Issaka Sawadogo, par ailleurs président du comité d’organisation du festival, qui a été projetée pour ouvrir ledit festival.