Aujourd'hui,
URGENT
Arabie Saoudite: Selon la CIA, Mohammed ben Salman a ordonné l'assassinat du journaliste Khashoggi
Burkina: la Coalition contre la vie chère organise le 29 novembre une journée de protestation contre la récente hausse du prix du carburant
Madagascar: le second tour de la présidentielle opposera Andry Rajoelina et Marc Ravalomanana, tous deux anciens présidents
Centrafrique: l’ex-chef anti-balaka Alfred Yecatom Rhombot extradé vers la CPI
Israël: le ministre de la Défense démissionne après le cessez-le-feu à Gaza
Brexit: Theresa May annonce que son gouvernement a validé le projet d'accord avec l'Union européenne 
Burkina: l'utilisation de contraception moderne a empêché 397 000 grossesses non désirées et 142 000 avortements (rapport)
Burkina: le bureau actuel du syndicat national de la GSP interdit d'activités, 10 agents révoqués (Conseil des ministres)
Sénégal: Macky Sall laisse entrevoir l'amnistie pour Khalifa Sall et Karim Wade (RFI)
Burkina: le Mouloud célébré dans la nuit du lundi 19 au mardi 20 novembre 2018


Le président de la Commission électorale nationale indépendante (Ceni), Newton Ahmed Barry était face à la presse ce mardi 25 septembre 2018. En effet, depuis quelque temps, certains commissaires représentant l’opposition politique au sein de la Ceni ont à travers une sortie médiatique, fait un mémorandum dans lequel ils invitaient «le président de la Ceni à se ressaisir». A travers une déclaration ce mardi, le président de la Ceni a fustigé ce comportement de ses collaborateurs et l’opposition politique en générale.

La clôture de la deuxième session extraordinaire  de l’année 2018 de l’Assemblée nationale sur la situation sécuritaire est intervenue ce lundi 24 septembre 2018 après deux semaines de travaux. Plusieurs recommandations ont été prises dans le cadre du renforcement du dispositif sécuritaire. Outre cela, chaque député donnera individuellement la somme d’un million de F CFA pour soutenir les forces de sécurité et de défense, ce qui fera une contribution totale de 127 millions de FCFA.

image d'archives

Les députés du groupe parlementaire UPC ont invité l’ensemble des Burkinabè à faire un front commun, dans le but de venir à bout du terrorisme. Cet appel a été lancé ce vendredi 21 septembre à Ouagadougou, à l’occasion de la tenue des deuxièmes journées parlementaires de l'année 2018 du groupe UPC. « Dégradation continue de la situation sécuritaire : quelles contributions des parlementaires pour une résolution de la problématique dans notre pays ? ». Ainsi était libellé le thème desdites journées parlementaires du parti de Zéphirin Diabré.

A l'occasion de la commémoration du 58e l'anniversaire de l'indépendance de la République du Mali, le Burkina Faso a assisté aux festivités sur l'avenue du Mali. 

Une délégation du Chef de file de l’opposition politique a échangé ce vendredi 21 septembre 2018 avec l’Unité d’action syndicale (UAS). Les échanges qui se sont déroulés à la Bourse du Travail de Ouagadougou, ont permis aux deux regroupements de passer en revue les questions relevant de la situation nationale.

Le Premier ministre Paul Kaba Thiéba a échangé ce jeudi 20 septembre 2018 avec l’opposition politique sur la situation sécuritaire. La veille, le mercredi 19 septembre, il recevait l’Alliance des partis de la majorité présidentielle (APMP). L’objectif de ces différentes rencontres est d’échanger à bâton rompu avec ces différents regroupements sur la situation nationale et surtout sur les questions sécuritaires.

« Le CDP n’est lié ni de près, ni de loin, ni d’une quelconque manière à un certain groupe terroriste » a déclaré Achille Tapsoba, 1er Vice-président du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) ce mercredi 19 septembre 2018 à Ouagadougou. Au cours d’un point de presse, l’ancien parti au pouvoir a tout simplement rejeté les accusations dont il fait l’objet, comme étant de connivence avec les auteurs des attaques terroristes que connait le Burkina Faso depuis 2015.

Le Ministère de la Communication et des relations avec le parlement a organisé le mardi 18 septembre 2018 à Ouagadougou, une conférence publique sur le thème : « Etat de la liberté de la presse au Burkina Faso : comment consolider les acquis ? ». La cérémonie d’ouverture a été présidée par le Ministre en charge de la Communication, Rémis Fulgance Dandjinou.

Dans un communiqué rendu public ce mardi 18 septembre 2018, le gouverneur de la région de l’Est a annoncé une série de mesure pour contrer la menace terroriste qui sévit  depuis plusieurs mois dans sa région. Il s’agit de l’interdiction de la circulation routière aux engins à deux roues et aux tricycles de 19 h à 5 h du matin et l’évacuation sans délai des orpailleurs installés anarchiquement dans les zones de chasses.

Le conseil municipal de l’arrondissement 10 de la commune de Ouagadougou a animé une conférence de presse ce mardi 18 septembre 2018 à Ouagadougou. Devant les hommes de média, le conseil municipal a procédé à la présentation d’une stratégie de mobilisation citoyenne pour le développement dudit arrondissement.

Le Premier ministre, Paul Kaba Thiéba a fait ce lundi 17 septembre 2018 un exposé sur la situation sécuritaire actuelle devant les députés. Le Chef du gouvernement tout en livrant aux élus nationaux les mesures prises pour lutter contre le terrorisme, a fait le bilan des différentes attaques qu’a connu le pays de 2015 au 15 septembre 2018. Il est très lourd : 118 décès sont à déplorer parmi lesquels on compte 48 au sein des forces de défense et de sécurité (42 militaires et 6 paramilitaires) et 70 civils.

Du 20 au 24 Août 2018, une Fondation dénommée  "Susan Thompson Buffett"a effectué une visite de travail dans notre pays. L’objectif principal de cette visite était d’apporter un appui au Burkina Faso dans ses efforts d’accélérer la transition démographique en vue de la capture rapide du dividende démographique.