Aujourd'hui,
URGENT
Sierra-Léone:  le gouvernement burkinabè présente ses condoléances aux familles des victimes des inondations de Freetown.
Terrorisme: le commando qui a attaqué le café Istanbul est "probablement venu du nord du Mali ou près de la frontière" (source sécuritaire).
Ouagadougou: un camion percute mortellement un conducteur de tricycle sur le boulevard des martyrs de l’insurrection ce 16 août (Omega).
Burkina : "aucun couvre-feu n'a été décrété par les autorités après l'attaque terroriste contre le Café Istanbul" (MATD).
Café Instanbul: Un deuil national de trois jours décrété pour compter de ce lundi 14 août. 
Café Istanbul: 7 Burkinabè et d’autres nationalités y ont péri
Café Istanbul::  16 victimes identifiées, dont 7 Burkinabè
Café Istanbul:: Le président du Faso condamne l'attaque "avec la plus grande énergie".
Attaque de l'Istanbu: le Gouvernement a mis en place un dispositif de prise en charge gratuite des victimes.
Café Istanbul : La gendarmerie annoncé la fin de l'assaut. Deux terroristes tuês. 

En prélude à la tenue demain 18 juillet 2017 de la 6e conférence au sommet des chefs d’Etats du Burkina et de la Côte d’Ivoire dans le cadre du Traité d’amitié et de coopération (TAC), les deux Premiers ministres burkinabè et ivoirien, Paul Kaba Thiéba et Amadou Gon Coulibaly, ont tenu ce lundi 17 juillet 2017 à Ouagadougou un conseil conjoint de gouvernement. Au cours de ladite session, les deux exécutifs devront valider les rapports issus de la réunion des experts afin de les transmettre aux chefs d’Etats pour signature.

Cette déclaration du gouvernement est relative à l’appel du Syndicat autonome des agents du trésor du Burkina Faso (SATB) à un mouvement de débrayage général dans tous les services de la Direction générale du Trésor et de la comptabilité publique.

L’ambassadeur de France au Burkina, Xavier Lapeyre de Cabanes a célébré ce vendredi 14 juillet 2017  à Ouagadougou la fête nationale française.  Au cours de la soirée à la quelle ont pris part plusieurs personnalités burkinabè dont quelques membres du gouvernement, le diplomate a fait le point de sa première année de présence en terre burkinabè. Cocktail, allocution de l’ambassadeur et exécution du Ditanyè et de la Marseillaise ont constitué les temps forts de cette soirée tenue à la Résidence de France. 

Le 06 juillet 2017 la commission d’enquête du Conseil Supérieur de la Magistrature (CSM) informait l’opinion publique nationale et internationale de la remise de son rapport d’enquête à la présidente du CSM.

Photo: Burkina 24

Le Parti de l’indépendance, du travail et de la justice (PITJ) a organisé une conférence de presse ce vendredi 14 juillet 2017 à Ouagadougou. L’objectif était de dénoncer l’inconstitutionnalité de la loi portant organisation et fonctionnement de la Haute cour de justice pour juger Blaise Compaoré et son dernier gouvernement.

La loi organique n° 43-2017AN du 4 juillet 2017 portant modification de la loi organique n° 20/95/ADP du 16 mai 1995 portant composition et fonctionnement de la Haute cour de justice et procédure applicable devant elle est conforme à la Constitution, selon le Conseil constitutionnel. Certains articles de cette loi, il faut le rappeler, avaient obligé la Haute cour de justice à sursoir au jugement des membres du dernier gouvernement de Blaise Compaoré. L’Assemblée nationale s’était ensuite penchée le 4 juillet dernier sur la loi, avant de la transmettre aux sages pour contrôle. Ce 13 juillet, les Sages sont rendu leur verdict: la nouvelle loi sur la Haute Cour de justice est conforme à la constitution et produira ses effets obligatoires dès la promulgation et la publication au journal officiel.

Le 6e Traité d’Amitié et de Coopération (TAC) entre le Burkina Faso et la République de Côte d’Ivoire a débuté ce jeudi 13 juillet 2017 à Ouagadougou avec la réunion des experts des deux pays. Durant 72 heures, ces derniers se pencheront sur les différents domaines de coopération ainsi que l’état d’avancement des projets communs. A la suite de cette réunion des experts, interviendra le lundi 17 juillet, le conseil conjoint de gouvernement et la conférence au sommet des chefs d’Etats prévue pour ce 18 juillet.

Le Ghana et le Burkina Faso s’engagent à lutter contre le terrorisme aux frontières communes. Ce mercredi 13 juillet 2017, à l’occasion de la visite d’amitié et de travail de 72 heures qu’il a effectué à Ouagadougou, le ministre de la Sécurité nationale du Ghana, Albert Kan Dapaah, et son homologue burkinabè ont signé un protocole d’accord afin de rechercher des solutions aux défis et menaces sécuritaires communs aux deux pays.

Le ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, Siméon Sawadogo et une forte délégation de maires, de présidents de conseils régionaux et d’experts en coopération décentralisée ont participé les 10 et 11 juillet 2017 aux 5è Assises  de la coopération  décentralisée organisées conjointement à Bruxelles par le Comité des régions et Cités de l’Europe et la Commission européenne.   

Si l’on en croit ce compte-rendu de la réunion du cadre de concertation du Chef de file de l’opposition politique au Burkina Faso, l’opposition n’a jamais été contre le Partenariat public-privé (PPP), mais contre le gré à gré comme méthode de passation des marchés du PPP.

Après une première rencontre de redevabilité qu’elle a tenue le 22 février 2017 à la place « Melon gare » de Dédougou pour faire le bilan de la première année de la législature 2016-2020,  l’honorable Karidia Zongo/Yanogo est allée encore rendre compte à la base. C’était le  09 juillet dernier, dans la salle de réunion de la Maison de la Femme de Dédougou. Les représentants des départements du Mouhoun ont répondu présents à ce rendez-vous d’échanges et de redevabilité.

Le ministre de la Sécurité du Ghana, Albert Kan Dapaah effectue une visite de travail et d'amitié de 72 heures au Burkina Faso. Ce mardi 11 juillet 2017, il a été accueilli à sa descente d'avion à la base aérienne 511 de Ouagadougou, par le ministre d'Etat, ministre de la Sécurité Simon Compaoré et le Consul général du Ghana au Faso.

Des mots pour le dire...

Sondage

Selon vous, le Programme d’autonomisation économique des jeunes et des femmes initié par le gouvernement est:

Publicité

Rejoins-nous sur Facebook

Publicité

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé