Aujourd'hui,

Les comparutions des 29 inculpés pour associations de malfaiteurs et détentions illégales d'armes à feu et de munitions de guerre se sont poursuivies ce lundi 9 janvier 2017 au tribunal militaire de Ouagadougou. Au troisième jour des interrogatoires, neuf personnes sont passées à la barre dont l'un des civils, Gilbert Guira accusé de détention illégale d’armes à feu et de munitions de guerre. Le présumé cerveau, Madi Ouédraogo comparait en principe ce mardi.

C’est suite à une demande  du Premier ministère que s’est ouverte ce lundi 9 janvier 2017 une session parlementaire extraordinaire. Cette première rencontre des élus nationaux avait pour but d’examiner entre autres des projets de loi « que l’agenda du gouvernement n’avait pas permis d’inscrire à l’ordre du jour de la session budgétaire 2016 », a résumé Salifou Diallo, président du Parlement.

Le Premier ministre burkinabè, Paul Kaba Thiéba, a reçu en audience le président du patronat de la République du Bénin, Sébastien G. Ajavon, dans l’après-midi du lundi 9 janvier 2017. C’était pour une visite de courtoisie et en même temps, pour redynamiser le partenariat public-privé entre le Burkina Faso et le Bénin.

Les 3, 4 et 5 mars prochain, se tiendra le deuxième congrès du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP). C’est en substance ce qui est ressorti de la session ordinaire du bureau politique national du parti au pouvoir, samedi 7 janvier 2016, à Ouagadougou. Ce fut également l’occasion pour les militants du parti « orange », de dresser le bilan de l’année écoulée, mais surtout de présenter leurs vœux au président par intérim Salifou Diallo.

Après trois jours (20 et 21 décembre 2016, 5 janvier 2017) de débats sur la forme et les exceptions de procédures, le procès du Caporal madi et les 28 autres inculpés pour association de malfaiteurs et détentions illégales d’armes à feu et de munitions de guerre a été examiné sur le fond ce vendredi 6 janvier 2017 par le tribunal. Pour cette première journée de comparution, 9 inculpés sur 29 ont été entendus à  la barre.

 

En 2016, Roch Marc Christian Kaboré a été le chef d’État africain le plus attractif sur Twitter, selon le site de Jeune Afrique, qui se base sur l’activité du président burkinabè sur ce réseau social en 2016. 

Photo: DCPM/MATDSI

Le Ministre d’Etat, Ministre de l’Administration Territoriale de la Décentralisation et de la Sécurité Intérieure, Simon Compaoré est arrivé à Bobo-Dioulasso ce vendredi 6 janvier 2017 aux environs de 6 heures 30 minutes. A Bobo, il va tenter de calmer les chasseurs Dozos qui menacent d’en découdre avec les groupes d’autodéfense Koglwéogos.

Alioune Zanré, commissaire du gouvernement

Le procès caporal Madi Ouédraogo et autres, inculpés pour association de malfaiteurs et détention illégale d’armes à feu et de munitions de guerre, a repris ce jeudi 5 janvier 2017 au tribunal militaire de Ouagadougou. Le tribunal a rejeté toutes les exceptions de procédures soulevées par les avocats des prévenus. 

Le premier Conseil des ministres de l’année 2017 s’est tenu ce jeudi 5 janvier 2017. Un Conseil relativement plus court que d’habitude dont le point des dossiers à l’ordre du jour a été fait par le ministre du développement de l’Economie numérique et des Postes, Aminata Sana/Congo.

Le procès caporal Madi Ouédraogo et autres, inculpés pour association de malfaiteurs et détention illégale d’armes à feu et de munitions de guerre, a repris ce jeudi 5 janvier 2017 au tribunal militaire de Ouagadougou. Les débats ont débuté mais les avocats de la défense ont soulevé des exceptions de procédures à savoir l’incompétence du tribunal militaire et la nullité de certains actes de la procédure.

Le nouveau chef d'état-major général des armées, le colonel-major Oumarou Sadou, a été nommé général de Brigade "pour compter du 1er janvier 2017", selon un décret du chef de l'Etat publié mercredi.

« (…) Vous reconnaitrez désormais pour chef, le colonel-major Oumarou Sadou(…) », en s’adressant ainsi aux forces armées nationales, le président du Faso, en sa qualité de chef suprême des armées et de ministre de la défense, installait officiellement dans ses nouvelles fonctions le Chef d’Etat-major général des armées (CEMGA).