Aujourd'hui,
URGENT
Etats-Unis: Bernie Sanders annonce sa candidature à la présidentielle
Burkina: le Premier ministre Christophe Dabiré obtient la confiance de l'Assemblée nationale avec 84 voix sur 127
RDC: Médecins sans frontières suspend ses activités dans la région de Masisi
Tapoa (Est): un commissariat et une école incendiés à Namounou, pas de perte en vie humaine (AIB)
CAN U20: les Aiglons du Mali sacrés vainqueurs après avoir disposé du Sénégal aux tirs au but (3-2) après un score d'un but partout
Mozambique: le fils de l’ex-président arrêté pour corruption
Burkina: 4 douaniers en service de contrôle routier à Nouhao à environ 10 km de Bittou et un civil tués au cours d'une attaque terroriste
Côte d'Ivoire: Guillaume Soro lance un «comité politique» après sa démission de l'Assemblée nationale
Etats-Unis: Donald Trump décrète l'«urgence nationale» pour construire son mur
Burkina: environ 55 milliards de FCFA à mobiliser pour la mise en oeuvre du plan d’urgence 2019

Ce lundi 14 janvier 2019, l’Alliance des partis de la majorité présidentielle (APMP) a tenu sa première conférence de presse de l’année. Ce face-à-face avec la presse a été l’occasion  pour ces partis de décrypter l’actualité nationale sur le plan sécuritaire et social. 

L’Assemblée nationale a voté à l’unanimité le vendredi 11 janvier dernier, la prorogation de l’Etat d’urgence pour une durée de six mois. Mais pour le président de l’Assemblée nationale, Alassane Bala Sakandé, il ne faudrait pas que le gouvernement croit que l’Etat d’urgence serait la seule solution pour contrer les actions terroristes. 

Image d'illustration

Les militaires radiés suites aux mutineries de 2011 ont donné de la voix ce lundi 14 janvier 2019. A travers une conférence de presse, ceux-ci demandent au gouvernement de les situer sur leur sort.

L’Assemblée nationale, réunie en séance plénière ce vendredi 11 janvier 2019, a voté à l’unanimité des 125 votants, la loi portant prorogation de l’Etat d’urgence pour une durée de six mois à compter du 13 janvier 2019 à zéro heure. 

Le Colonel-major Moïse Minoungou a été nommé ce 10 janvier 2019, chef d'état Major général des armées. Il remplace à ce poste de patron de l’armée burkinabè, le Général de brigade Oumarou Sadou. 

Photo: UPC

L’Union nationale des jeunes de l’UPC (Union pour le Progrès et le Changement) a tenu une conférence de presse ce jeudi 10 janvier 2019 au siège du parti. Cette rencontre avec les hommes de média, présidée par le responsable  de l’union, Jean Nacoulma  a porté sur le « drame » de Yirgou et sur la situation sécuritaire.

Ceci est le compte rendu d’une réunion du Cadre de concertation du Chef de file de l’opposition politique tenue le 9 janvier 2019. L’opposition politique s’est prononcée sur le drame de Yirgou survenu le jour de l’an qui a fait officiellement 49 morts.

Photo: mediacongo.net

La Commission électorale nationale indépendante (Céni) de la RDC a déclaré Félix Tshisekedi vainqueur de la présidentielle avec 38,57% des voix. Il devance l’autre opposant, Martin Fayulu, qui obtient 34,8%. Celui-ci a aussitôt contesté le résultat et dénoncé un «putsch électoral».

Ceci est la chronique du gouvernement de ce mercredi 9 janvier 2019. Elle porte sur la gestion du déficit de production en période de pointe 2019-2021. Le ministère de l’Energie annonce comme mesure la mise en place à titre temporaire, d’une capacité additionnelle de 50 MW constituée de groupes électrogènes fonctionnant au fuel-oil et leurs auxiliaires.

Le gouvernement burkinabè a procédé ce mardi 8 janvier 2019 à la baisse du prix à la pompe des hydrocarbures. Le super 91 passe de 677 FCFA le litre à 657 F CFA soit une baisse de 20 FCFA et le prix du Gasoil passe de 601 FCFA le litre à 571 FCFA le litre soit une baisse de 30 FCFA. Le prix du pétrole lampant passe de 538 FCFA à 455 FCFA soit une baisse de 83 FCFA.

La Représentation nationale s'est réunie en session spéciale ce mardi 8 janvier 2019 dans l’optique de délibérer sur le projet de loi portant prorogation de l’Etat d'urgence instauré à partir du 1er janvier dans 14 provinces. La cérémonie d'ouverture a été ponctuée par le discours du président du parlement, Alassane Bala Sakandé.

Les chefs de missions diplomatiques et consulaires ainsi que les représentants des organisations internationales et inter-africaines, sacrifiant à la tradition,  ont présenté leurs vœux de nouvel an  au président du Faso Roch Marc Christian Kabore. C’était ce mardi 8 janvier 2019 au palais présidentiel de Kosyam.

FESPACO 2019

Sondage

Roch Kaboré a nommé un nouveau Premier ministre à un moment où le dialogue social, la relance économique et les défis sécuritaires s'imposent comme challenges. Christophe Dabiré sera-t-il l’homme de la situation?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé