Aujourd'hui,
URGENT
Soudan: l‘économiste Abdallah Hamdok, ancien collaborateur des Nations unies, a prêté serment comme Premier ministre
Mali: 5 morts dans l'attaque d'un convoi militaire au centre du pays
Burkina: les cinq militaires portés disparus suite à l'attaque de Koutougou ont été retrouvés "tous vivants" (Armée nationale)
Kampti (Poni): 7 morts dans des éboulements de mines d’or artisanales
Etats-Unis: le FMI critique ouvertement la politique commerciale de Donald Trump
Cameroun: le chef des séparatistes anglophones condamné à la perpétuité
Italie: le président du Conseil Giuseppe Conte annonce sa démission
Ouagadougou: un important lot de poulets impropres à la consommation déversé à l’arrondissement 6, une enquête ouverte
Burkina: le bilan actualisé de l'attaque de Koutougou est de 24 militaires tués, 5 disparus et 7 blessés
Burkina: 40 terroristes tués après l’attaque de Koutougou (AIB)

L'Alliance des partis de la majorité présidentielle (APMP) a, au cours d'une conférence de presse tenue ce jeudi 25 juillet 2019, à leur siège, exprimé sa satisfaction sur la tenue du dialogue politique initié par le Chef de l'Etat. Les conférenciers se sont aussi penchés sur les questions qui minent l'actualité nationale.

Ceci est un message du ministre en charge de l’éducation nationale, Stanislas Ouaro,  à l’endroit des acteurs de son département en ces débuts de vacances scolaires. Il y dresse le bilan des examens scolaires dont les résultats sont en deçà des attentes.

«Le recours du Général Diendéré Gilbert est recevable mais mal fondé». C’est l’avis du Conseil constitutionnel du Burkina Faso, qui a rendu le 23 juillet 2019 sa décision concernant le recours introduit par les conseils du général Gilbert Diendéré aux fins de déclaration d'inconstitutionnalité de l'article 67 du code pénal burkinabè ancien.

L'opposition politique burkinabè, au cours d'une conférence de presse tenue ce mardi 23 juillet 2019 à son siège, s'est dite satisfaite de la tenue du dialogue politique qui a connu son épilogue le lundi 22 juillet dernier au palais présidentiel.

Les travaux du dialogue politique, ouvert le 15 juillet dernier,  ont refermé ses portes hier lundi  22 juillet 2019. La cérémonie de clôture, placée sous la présidence du chef de l'État  Roch Marc Christian Kaboré  s'est déroulée à la salle polyvalente de la présidence du Faso. Au terme des discutions, un seul point n'a pas fait l'objet de consensus. 

L’Unité d’action syndicale (UAS) invite, dans ce communiqué de presse, le gouvernement à mettre davantage du sérieux dans la préparation et la convocation de la rencontre gouvernement/syndicats en vue de trouver des solutions aux préoccupations à lui soumises.

La loi modificative du Code pénal adoptée le 21 juin 2019 par l’Assemblée nationale du Burkina Faso est conforme à la Constitution, selon le Conseil constitutionnel, qui s’est prononcé dans une décision datée du 19 juillet.

Le Premier ministre, Christophe Dabiré était face à la presse nationale ce dimanche 21 juillet 2019 pour son premier grand oral depuis sa nomination en janvier 2019. Le chef du gouvernement, en une heure chrono, s’est prononcé sur les grands sujets de la vie nationale : de la lutte contre le terrorisme à la relance de l’économie en passant par la question de la fonde sociale, tout a été passé au peigne fin par le chef du gouvernement.

Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré présidera ce lundi 22 juillet 2019 dans la salle polyvalente de la présidence, la cérémonie de clôture du dialogue politique entre les partis politiques de la majorité et ceux de l'opposition.

©Premier ministère

Le Premier ministre Christophe Dabiré a reçu dans la soirée d’hier jeudi 18 juillet 2019 l’ancien président ghanéen Jerry John Rawlings, par ailleurs, président d’honneur du mémorial et les membres du comité international du mémorial Thomas Sankara. Le but était de définir un plan d’action pour rendre plus efficace le comité dudit mémorial.

Image d'illustration

A l’issue de la cérémonie officielle de sortie de promotion à l’Académie de police ce jeudi matin, le président du Faso a réagi à l’affaire des 11 personnes décédées dans la nuit du 14 au 15 juillet dernier suite à leur garde-à-vue dans les locaux de l’Unité anti-drogue de la police nationale à Ouagadougou.

Sondage

La Fédération burkinabè de football a choisi de confier le poste de sélectionneur des Etalons "A" à Kamou Malo, faisant ainsi confiance à l’expertise nationale. Cette décision, selon vous, est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé