Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: les pétards pour divertissement toujours interdits (ministère du Commerce)
Environnement: 2019 achève la décennie la plus chaude jamais enregistrée, selon l’ONU (RFI)
Gabon: arrestation de Brice Laccruche, ex-chef de cabinet du président Bongo
Burkina: une vingtaine de terroristes abattus  à Toéni (Boucle du Mouhoun) et Bahn (Nord)
Football: l'attaquant burkinabè, Jonathan Pitroipa met fin à sa carrière internationale après 13 années
Burkina: «75 % des sources d’infections du VIH chez les couples, viennent des prostitués» (Etude)
Football: l'Argentin Lionel Messi remporte son 6e ballon d'or, un record
Burkina: le Premier ministre souhaite la reprise des négociations avec le monde syndical avant la fin de l'année
UE: la présidente von der Leyen veut «un nouveau départ» pour l'Europe
Burkina: l’Opposition politique exige la levée du secret-défense sur le budget de l'armée

L’artiste musicienne Wedra signe son grand retour sur la scène musicale avec un nouvel album. L’opus de huit titres a été présenté à la presse le 30 novembre 2016 au jardin de la musique le Remdoogo de Ouagadougou.

La commune rurale de Kokologho vibre au rythme de la mode africaine depuis le vendredi 25 novembre 2015 à travers la valorisation du « Faso danfani ». Le festival « rendez-vous à Kokologho », 1er du genre, s’y est tenu jusqu’au 27 novembre.

La 10e édition du festival, Danse l’Afrique Danse ! À Ouagadougou ouvrira ses portes le samedi 26 novembre 2016 et ce pour une semaine. Spectacles de danse, concerts, conférences, exposition photographique, Dandjobas et bals populaire sont au menu de cette édition qui est placée sous le parrainage de Chantal Diallo, l’épouse du président de l’Assemblée nationale. A Jour J-3, les organisateurs ont rencontré la presse ce mercredi 23 novembre 2016 pour livrer les différentes articulations de l’événement.

C’est en présence de l’épouse du Chef de l’Etat, Sika Kaboré, du ministre de la Culture, des Arts et du Tourisme, Tahirou Barry et d’un parterre d’invités qu’est intervenu le clap de fin de l’édition 2016 de Folies de mode. C’était le 19 novembre 2016, à travers un défilé de mode.

« Un combat contre l’incivisme », c’est la dernière trouvaille du réalisateur Daouda Zallé. D’une durée de 30 mn, ce film documentaire du jeune réalisateur Burkinabè met en exergue le phénomène « grandissant » de l’incivisme au pays des hommes intègres.

Vendredi 11 novembre 2016, s’est tenu la troisième édition des « Pingre Kuni », une cérémonie de remise de trophées de la paix. A des personnes ayant contribué à la promotion de la paix au Burkina Faso. Au total, quinze personnes ont été distinguées au cours de cette soirée.

Le comité d’organisation de la 4ème édition de « Mod’Afrik » a animé un point de presse ce vendredi 11 novembre 2016 à Ouagadougou pour annoncer la tenue de l’évènement du 29 novembre au 5 décembre 2016 à Ouagadougou. Avec pour thème « Femmes, fistules et Sida », cette 4ème édition s’inscrit dans la dynamique des éditions passées, à savoir, mettre la mode au service des causes humanitaires, notamment les femmes souffrants de fistules et du VIH/Sida.

Le comité d’organisation de Folies de mode était face aux médias ce lundi 9 novembre 2016. Il s’agissait à l’occasion de ce point de presse de communiquer sur les nouvelles dispositions prises pour la tenue de l’édition 2016 de ce rendez-vous de la mode vestimentaire.

Le «Recueil de textes politiques: articles et interviews de 2002 à 2015» de Valère Somé et «Poèmes d’insurrection» de Ernest Compaoré deux ouvrages traitant de l’histoire récente du Burkina Faso. Ont été dédicacés samedi 5 novembre 2016 à Ouagadougou.

«Un président au maquis», le tout premier film de la structure Afrique films réalisé par Laurent Goussou-Deboise avec la collaboration de Hilaire Thiombiano, a été projeté pour la première fois en salle ce jeudi 3 novembre 2016 à l’Institut Français de Ouagadougou. Cette séance inaugurale a connu la participation de nombreux cinéphiles, de la quasi-totalité de l’équipe de tournage et de quelques professionnels du 7e art burkinabè.

Une quinzaine de pièces de théâtre meublent la 9e édition des Récréâtrales. Parmi ces représentations, une retient l’attention : celle tirée de l’œuvre « Une saison au Congo » de Aimé Césaire. A l’occasion, une halte a été marquée par le « collectif Béneeré », en collaboration avec le Théâtre national populaire de Villeurbanne de France (TNP), pour saluer la mémoire de « cet illustre et immense poète ».

Ce samedi 29 octobre, s’est ouvert la 9e édition des Récréâtrales à Ouagadougou. Ce rendez-vous qui se tient tous les deux ans, se veut être un espace panafricain d’écriture, de création, de recherche et de diffusion théâtrales, s’articulant en trois étapes dont la recherche, la formation, et la dernière prenant en compte la production et la diffusion. Dans une interview qu’il nous a accordé, Aristide Tarnagda, le directeur artistique dudit festival, nous fait part du sentiment de satisfaction qui l’anime à mi-parcours.

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé