Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: le tribunal militaire a condamné lundi 13 janvier 2020 les accusés à payer 947 279 507 FCFA aux victimes du putsch manqué de 2015.
Burkina: les autorités coutumières et religieuses «lancent un appel à l’union et à la cohésion nationale»
Burkina: le gouvernement crée la Brigade centrale de lutte contre la cybercriminalité pour lutter contre les infractions liées aux TIC
Brexit: les députés britanniques valident l'accord négocié par Boris Johnson
Burkina: 8 143 pèlerins burkinabè ont effectué le hadj 2019 au cours duquel six décès ont été constatés
Burkina: 233 heures de coupures d’électricité en 2018 contre 155h en 2017 (AIB)
Pétrole: la Chine ouvre son secteur pétrolier aux entreprises étrangères (RFI)
Angola: 41 morts dans des pluies torrentielles en moins de 24 heures (Africanews)
Togo: le président Faure Gnassingbé investi candidat par son parti pour la présidentielle du 22 février 2020
Irak: «Plus d'une douzaine de missiles» ont été tirés par l'Iran contre deux bases utilisées par l'armée américaine (Pentagone)

Le Collectif citoyen pour l’agro écologie (CCAE) a animé ce mercredi 7 février 2018 à Ouagadougou, une conférence de presse sur les velléités de retour du coton OGM au Burkina Faso. Au vu des tractations sur la problématique du coton Bt, le collectif n’entend pas rester en marge d’où, cette rencontre avec la presse pour donner sa position.

Depuis 2003, le Burkina Faso a été de tous les combats de la pratique contre les Mutilations génitales féminines (MGF). En cette 15ème journée internationale «tolérance zéro», les acteurs œuvrant dans cette lutte, main dans la main, veulent mettre fin à cette pratique qui «n’honore» pas la gent féminine. Ce mardi 6 février 2018, cette commémoration a été célébré à Ouagadougou sous le thème «mettre fin aux mutilations génitales féminines est une décision politique: tolérance zéro des institutions régionales et sous régionales».

photo: lefaso.net

« Avec Notre Dame de Yagma, jubilons et annonçons les merveilles de Dieu » c’est sous cette thématique que les fidèles catholiques de l’archidiocèse de Ouagadougou ont communié ce dimanche 4 février 2018 sur la colline de Yagma au pèlerinage diocésain. La célébration eucharistique a été célébrée par l’archevêque de Koupéla, Mgr Séraphin Rouamba, avec la présence effective du Cardinal Philippe Ouédraogo, archevêque métropolitain de Ouagadougou et de son homologue de Séoul (Corée du Sud), Andrew Yeom Soo Jung, devant plusieurs milliers de fidèles. 

L’Hôpital Sainte Marie de la Corée du Sud a offert une ambulance flambant neuve au Centre médical avec antenne chirurgicale (CMA) Paul VI de Ouagadougou le samedi 3 février 2018. Cette cérémonie marque le point de départ d’une coopération avec le diocèse de Séoul.

La police a abattu samedi 3 février un homme au cours d'un échange de tirs avec un groupe d'individus armés, selon ce communiqué de la direction générale de la police.

Le 27 janvier dernier, les enseignants, à travers la Coordination nationale des syndicats de l’enseignement (CNSE), sont parvenus à un compromis avec le gouvernement par la signature d’un protocole d’accord. Si cet acte marque la fin de la crise qui a secoué le milieu scolaire durant 4 mois, il ressort que la satisfaction n’est pas à 100%. Dans une interview accordée à Fasozine, Windyam Zongo, coordonnateur national des syndicats de l’enseignement, revient sur les acquis et les attentes de ses pairs, vis-à-vis des engagements pris par le gouvernement.  

Dans le cadre de son programme de coopération intitulé «Dons aux micro-projets locaux contribuant à la sécurité humaine», le gouvernement du Japon a octroyé ce vendredi 2 février 2018 un don de plus de 47 millions de francs Cfa au profit de l’Association Koom pour l’autopromotion des femmes au Burkina Faso. La cérémonie de signature du contrat dudit don est intervenue ce vendredi au sein de la chancellerie de l’Ambassade à Ouagadougou.

Photo: lefaso.net

Jeudi 1er février, 17 personnes avaient été interpellées par les forces de l’ordre à la suite des violences qui ont secoué Matiacoali le 26 janvier, selon le service de communication et de relations publiques du gouvernorat de la région de l’Est.

 Marie-Soleil Frère, enseignant-chercheur en journalisme a  présenté, jeudi  1er février 2018 à Ouagadougou, son dernier livre intitulé « Journalismes en Afrique », dans lequel elle parle des spécificités du journalisme en Afrique, notamment celle francophone selon une dépêche de l’Agence d’Information du Burkina

Au cours de leur conférence bilan tenue ce jeudi 1er février 2018, la Coordination nationale des syndicats de l’éducation (CNSE) par la voix de son coordinateur Windyam Zongo, s’est par ailleurs prononcée sur la réforme du système des rémunérations dans la Fonction publique annoncée par le chef de l’Etat lors de son discours du nouvel an à la Nation. Il dit ne pas craindre pour une quelconque remise «à plat».

Les deux agents de police tués le 29 janvier dernier, ont été portés en terre ce mercredi 31 janvier 2018. Karim Soulama (28 ans) et Yacouba Ganamé (24 ans), quittent définitivement l’effectif de la police nationale. Ceux-ci ont eu droit aux honneurs militaires et ont été décorés à titre posthume de la médaille d’honneur de la police nationale.

Après le dénouement de la crise qui a secoué le monde éducatif près de quatre mois durant, le bureau de l’Union nationale des associations des parents d’élèves du secondaire et du supérieur du Burkina (Unapes-B) a animé une conférence de presse ce mercredi 31 janvier 2018 à Ouagadougou. Il était question pour cette association de remercier les différents acteurs qui se sont impliqués et aux syndicats qui ont fait montre d’un sursaut patriotique. 

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé