Aujourd'hui,
URGENT
Covid-19: un nouveau décès et 83 nouveaux cas à la date du 12 janvier 2021 au Burkina Faso. 
Mali: trois Casques bleus ivoiriens tués quand leur véhicule a sauté sur une mine dans la région de Tombouctou (Officiel). 
Burkina: la NAFA félicite le président Kaboré pour la création d’un ministère de la Réconciliation nationale et encourage Zéphirin Diabré. 
Burkina: le couvre-feu prolongé de 45 jours dans la région du Sahel dans le cadre de la lutte contre le terrorisme. 
États-Unis: 20 000 soldats de la Garde nationale déployés à Washington pour l'investiture de Joe Biden (médias). 
États-Unis: Donald Trump devient le premier président sous l'objet d'une deuxième procédure de destitution dans l'histoire du pays.
Covid-19: 184 nouveaux cas et 3 décès à la date du 11 janvier 2021 au Burkina.  
Burkina: l'ex Chef de file de l'opposition, Zéphirin Diabré, et son parti l’UPC rejoignent le camp présidentiel.                 
Yagha: des hommes armés sont entrés vers 19h à Tankougounadié. Ils ont malmené la population et emporté 3 motos, a appris Fasozine.   
Yagha: des hommes armés ont enlevé mardi  5 personnes à Boliel avant de se replier dans la nature a appris Fasozine.

Le président Roch Marc Christian Kaboré a été réélu pour un nouveau mandat de cinq ans, selon les résultats provisoires proclamé ce jeudi 26 novembre 2020 par la Commission électorale nationale indépendante (Ceni).

En réaction à la déclaration de partis de l’opposition menaçant de na pas reconnaitre les résultats des élections couplées, l’Alliance des partis et formations politiques de la majorité présidentielle (APMP) à elle aussi produit sa déclaration. 

Les candidats signataires de l’accord politique de Ouagadougou ont lu devant la presse lundi 23 novembre 2020 la déclaration ci-dessous pour dénoncer un scrutin présidentiel et législatif entaché d’irrégularités. Ces opposants menacent de ne pas reconnaître les résultats dont les premières tendances sont favorables au président en place. 

Les partis politiques de l’Opposition prenant part aux élections présidentielle et législatives du 22 novembre 2020 dans l’Oudalan, dénoncent avec force  la stratégie organisationnelle mise en place par la Commission électorale nationale indépendante (CENI) pour choisir les circonscriptions administratives des lieux de vote dans l'Oudalan.

Le 22 novembre 2020, les Burkinabè sont appelés aux urnes pour élire le Président du Faso et 127 députés pour un mandat de 5 ans. Pour ce qui est de l’élection du Président du Faso, 13 candidats sont en lice. Quant aux élections législatives, une centaine de partis, formations politiques et regroupements d’indépendants sont en course pour l’hémicycle. 3 semaines durant, ces différents candidats ont eu l’opportunité de sillonner tout le pays pour expliquer leurs offres politiques dans le dessein d’emporter la conviction de toutes les couches sociales de leurs compatriotes et recueillir leurs voix le 22 novembre 2020. 

Pour son dernier meeting de campagne pour la course à Kosyam du 22 novembre prochain, Gilbert Noël Ouédraogo, le candidat du parti de l’Alliance pour la démocratie et la fédération/Rassemblement démocratique africain (ADF/RDA), a choisi son fief le « Yatenga » pour une mobilisation générale autour de sa candidature.

Rassemblés autour de Thierry Hot, le conseiller spécial du président du Faso Roch Kaboré, des habitants du secteur 22 de Ouagadougou ont réaffirmé, au cours d’une assemblée générale le jeudi 19 novembre 2020, réaffirmé leur engagement à faire en sorte qu’au soir du 22 novembre, le chef de l’Etat, Roch Marc Christian Kaboré, soit réélu pour un second mandat. 

Ceci est un communiqué du Tocsin qui, à l’orée des élections couplées du 22 novembre 2020, appelle à un scrutin libre, transparent et aux résultats acceptés par tous.
Appel du TOCSIN pour des élections réussies le 22 novembre 2020

Dans le cadre de la campagne pour les élections législatives du 22 novembre, le Mouvement SENS a organisé un meeting-concert à Ouagadougou. C’était le 14 novembre où, entre prestations d’artistes et parole aux participants, les responsables de ce Mouvement porté par des acteurs de la société civile ont décliné leur vision pour le Burkina, leurs actions majeures au sein de la prochaine législature, tout en appelant avec insistance à les voter massivement le 22 novembre.

Après l’attaque d’une unité du détachement militaire de Tin-Akoff, dans la province de l’Oudalan, région du Sahel qui a fait 14 morts et 8 blessé dans les rangs de nos FDS, le mercredi 11 novembre 2020, le président du Faso, Roch Kaboré, suspend sa campagne pour sa réélection pour 48 heures. 

Le parti le Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) était face à ses militants de l’Arrondissement 1 ce lundi 9 novembre 2020. A l’occasion du meeting du Kadiogo, Salifou Sawadogo, tête de liste pour les législatives et directeur de campagne du parti dans le Kadiogo, est revenu sur les axes majeurs du programme de société de son candidat à la présidentielle du 22 novembre 2020.