Aujourd'hui,
URGENT
Egypte: au moins 235 personnes ont été tuées et 109 autres blessées dans un attentat contre une mosquée du Nord-Sinaï 
Zimbabwe: Emmerson Mnangagwa (vice-président) succède officiellement à Robert Mugabe
Classement Fifa: Les Étalons du Burkina 6e en Afrique et 44e dans le monde 
Burkina: la production céréalière prévisionnelle de la campagne agricole 2017-2018 estimée à 4 552 273 tonnes.
Burkina: la production céréalière en baisse de 0,32% par rapport à la campagne agricole précédente.
Burkina: la production céréalière en baisse de 1,01% par rapport à la moyenne des 5 dernières années. 
Burkina: les productions céréalières prévisionnelles rapportées aux besoins de consommation font ressortir un déficit brut de 72 677 tonnes
Campagne agricole: près de 3 millions de Burkinabè seront en situation d'urgence alimentaire
La Haye: Ratko Mladić condamné à la prison à perpétuité
Campagne agricole: 17 provinces déficitaires (Conseil des ministres)

 Les lampions se sont éteints ce samedi 18 novembre 2017 sur les premiers Etats généraux de la jeunesse du Burkina Faso. Cette cérémonie de clôture a été présidée le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré. Ce moment solennel a été ponctué par plusieurs axes : lancement officiel du site web du ministère en charge de la jeunesse, remise de chèques à des jeunes promoteurs modèles et présentation de la synthèse des travaux. 

Photo: AIB

Dans le Passoré, des protestataires ont organisé une marche-meeting  samedi 18 octobre 2017 à Yako, pour demander l’accélération d’un jugement équitable au profit du Général Gilbert Diendéré, arrêté depuis le 30 octobre 2015 suite au coup d’Etat manqué.

Depuis qu'il a quitté le pouvoir en 2014, Blaise Compaoré se montrait très discret. Il a choisi de sortir du silence dans ce communiqué transmis par ses avocats à des médias, pour se défendre d'entretenir des relations ambiguës avec les groupes djihadistes sahéliens qui endeuillent le Burkina Faso.

 

Une délégation de quatre jeunes Burkinabè conduite par le Ministre de la jeunesse Smaïla Ouédraogo a séjourné à Berne du 9 au 15 novembre, à l'invitation du Parlement de la jeunesse suisse. Une  occasion d'échanges directs entre jeunes, d'apprendre les uns des autres pour le rayonnement de la démocratie. La délégation burkinabè a pu ainsi assister à une session du parlement de la jeunesse suisse devant laquelle le Ministre Smaïla Ouédraogo a prononcé un discours, en présence de la présidente de la Confédération suisse Doris  Leuthard.

Une délégation de l’opposition politique conduite par Léonce Koné du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) est allée encourager le maire de l’arrondissement 3 de la ville de Ouagadougou, Rainatou Ouédraogo/Savadogo sous la menace d’une motion de défiance. Par ce geste, l’opposition politique entend réaffirmer son soutien à l’édile tout en avertissant ceux qui seraient à l’origine de cette tentative de destitution.

En vue de définir de nouvelles approches pour une meilleure contribution de la jeunesse au renouveau politique, économique et social du Burkina Faso, le ministère de la Jeunesse, de la formation et de l'Insertion professionnelle, organise du 15 au 18 novembre 2017 à Ouagadougou, les Etats généraux de la Jeunesse. Les jeunes venus des 45 provinces du pays vont identifier les problèmes auxquels ils sont confrontés et feront aussi des propositions de solutions qu’ils soumettront aux dirigeants. La cérémonie d’ouverture est intervenue dans l’après-midi de ce mercredi 15 novembre 2017 dans la salle des Banquets de Ouaga 2000. 

 Au cours d’une réunion ordinaire tenue le mardi 14 novembre 2017, les partis politiques membres de l’opposition politique ont réaffirmé leur « indéfectible soutien » au maire de l’arrondissement 3, Rainatou Ouédraogo/Savadogo en pleine crise avec certains conseillers municipaux qui ont introduit une motion de défiance. Pour l’opposition politique, cette crise serait l’œuvre du pouvoir en place. 

Depuis quelques temps, on assiste à une pénurie des sprays pour asthmatiques dans les officines pharmaceutiques. Selon le compte rendu sommaire du conseil des ministres de ce mercredi 15 novembre 2017 publié sur la page Facebook du ministère en charge de la Communication, cette rupture de stocks serait  due à la volonté du laboratoire fabricant de ne plus approvisionner notre pays. Selon le ministre de la Santé, Nicolas Méda une solution a été trouvée pour faire venir 5000 doses dès lundi ou mardi sur 100 000 doses attendues.

Les Togolais résidant au Burkina Faso, réunis au sein du Collectif des togolais au Faso, soutiennent la lutte engagée depuis quelques mois par leurs compatriotes restés au pays. Ce soutien exprimé par Cisco kuassi Amegah et ses camarades s’inscrit dans le cadre de la situation sociopolitique dégradante qui prévaut dans leur pays d’origine. Ils l’ont fait savoir à l’occasion d’une rencontre avec les médias tenue ce mardi 14 novembre 2017 au Centre national de presse Norbert Zongo à Ouagadougou.

Une délégation de la Commission constitutionnelle conduite par son président Me Halidou Ouédraogo, a remis au Président du Faso dans la matinée du 14 novembre 2017 à Ouagadougou, son rapport sur l’avant-projet de la Constitution pour le passage à la 5e République. Un rapport obtenu de façon consensuelle et qui contient 200 articles.

 

Dans cette lettre ouverte adressée au Premier ministre Paul Kaba Thieba, la Coordination Recherche de la Fédération des Syndicats nationaux des travailleurs de l’éducation et de la recherche (F-Synter) dénonce les injustices dont sont victimes le corps des chercheurs. Dans ladite correspondance, elle interpelle donc le chef du gouvernement « sur leur situation difficile en vue de prise de dispositions appropriées pour une correction juste et diligente de toutes les injustices infligées au monde de la recherche ».

Jacqueline Marie Zaba/Nikiéma, ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire du Burkina Faso auprès du Grand-Duché de Luxembourg a présenté, le jeudi 10 novembre 2017,  à Luxembourg, ses lettres de créances au Grand-Duc de Luxembourg, Henri de Nassau.