Aujourd'hui,
URGENT
Crise à l’UPC: Zéphirin Diabré invite les militants au calme
Justice militaire : le commissaire du gouvernement a fait appel de la liberté provisoire accordée à Djibril Bassolé.
Côte d’Ivoire: Tiken Jah Fakoly envisage de rendre visite aux prisonniers politiques. 
Catalogne : le président régional, Carles Puigdemont, opte pour un dialogue avec Madrid.
Kenya:  l'opposant Raila Odinga annonce son retrait de la présidentielle du 26 octobre.
Economie:  l’ex footballeur français Lilian Thuram rejoint le camp des activistes anti-franc CFA.
Culture: Alassane Ouango installé en tant que nouveau directeur général du Musée national.
Mondial 2018: Le Burkina battu par l’Afrique du Sud (1-3).
Putsch manqué de sep: L'audience de confirmation des charges des 107 inculpés renvoyée au 25 octobre
Politique nationale: Saran Sérémé quitte la présidence du PDC

Alors que s’achève au Burkina Faso une semaine de grande tristesse au cours de laquelle le pays a payé un lourd tribut au terrorisme, la semaine qui s’ouvre aujourd’hui n’est déjà pas moins chargée de douleur et d’émotion. Le décès brutal, le samedi 19 août à Paris, du président de l’Assemblée nationale, Salifou Diallo, impactera sans doute durablement, au-delà de la semaine de deuil qui commence, la vie de la nation.

La dépouille du président de l’Assemblée nationale, Salifou Diallo est attendue en principe le mercredi 23 août prochain à Ouagadougou. Et selon le 1er vice-président de l’institution, il sera inhumé à Ouahigouya, province du Yatenga, le vendredi 25 août 2017. Tel est, entre autres, l’information donnée par Me Bénéwendé Sankara à l’issue de la rencontre tenue ce dimanche 20 aout 2017 au siège de Parlement. 

Photo: lefaso.net

Pour la plupart vêtus de blanc, ces hommes et femmes ont tenu à rendre hommage aux victimes de l’attaque perpétrée contre le café Aziz Istanbul le dimanche 13 août 2017, et qui a causé 19 morts. A travers une marche silencieuse, la mémoire des disparus a été saluée par le peuple burkinabè, dans la matinée de ce samedi 19 août 2017.

On disait Guillaume Soro et Salif Diallo en froid depuis l’affaire des supposés échanges téléphoniques entre le premier et l’ancien ministre des Affaires étrangères, Djibril Bassolé, dans le cadre du putsch de septembre 2015. Mais si l’on en croit ce message du chef du Parlement ivoirien, ils s’étaient réconciliés.

Porté au perchoir de l’Assemblée nationale du Burkina Faso le 30 décembre 2015, la notoriété de Salifou Diallo — qui nous a quittés ce matin à Paris — n’est plus à faire. Dans le long périple que fut son parcours politique, son débarquement du gouvernement, en 2008, reste sans doute l’un des tournants les plus marquants de l’héritage qu’il lègue à la nation. Il avait alors suggéré d’aller «vers un régime parlementaire, qui nous éviterait une patrimonialisation de l’Etat». Retour sur cette étape à travers l’éditorial publié pour la circonstance, en juillet 2009, par fasozine.com.

Porté à la tête de l’Assemblée nationale le 30collaborateur, puis de la victoire, le 29 novembre 2015, de Roch Marc Christian Kaboré à l’élection présidentielle, s’est éteint ce 19 août à Paris.

Salifou Diallo, président du parti au pouvoir, le Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) et également président de l’Assemblée nationale du Burkina Faso, a tiré sa révérence ce 19 août à Paris. Pour bon nombre de personnalités du pays, c’est une grande perte pour la Nation.

Le président de l’Assemblée nationale du Burkina, Salif Diallo, est décédé, selon un communiqué du gouvernement. Le décès est survenu à Paris ce 19 août.

Quatre jours après l’attaque du restaurant Aziz Istanbul qui a fait 18 morts, les familles ont commencé à enlever les corps de leurs proches de la morgue du district sanitaire de Bogodogo pour inhumation. C’est ainsi que dans l’après-midi du jeudi 17 août, Isidore Nonga Zongo, l'une des victimes, a été conduit à sa dernière demeure au cimetière de Gounghin en présence d’amis, parents, connaissances et collaborateurs.

A l’appel de plusieurs personnalités de la société civile, du showbiz, du monde des affaires et de la politique, une marche silencieux aura lieu ce samedi 19 août 2017 à Ouagadougou en signe de solidarité avec les familles des 18 morts et des blessés de l’attaque terroriste du café restaurant Aziz Istanbul du 13 août dernier.

Le président guinéen et par ailleurs président en exercice de l’Union Africaine (UA), Alpha Condé, était en visite au Burkina Faso. Arrivé à l’aéroport de Ouagadougou ce jeudi 17 août 2017 aux environs de 16h10, il a été accueilli par le président du Faso, Roch Kaboré. Ce déplacement d’Alpha Condé avait pour but d’exprimer le soutien de tout un continent à l’endroit du Burkina Faso.

Aminata Sana/Congo, le nouvel ambassadeur du Burkina Faso auprès de la République de Chine (Taiwan), a présenté le 14 août ses lettres de créance au ministre des Affaires étrangères, David Lee.