Aujourd'hui,
URGENT
Madagascar: 4 morts suite à une intoxication à la viande de tortue de mer
Bobo-Dioulasso: un prêtre assassiné, un autre blessé par leur ancien cuisinier (AIB)
Cybercriminalité: une opération policière internationale démantèle un réseau de cybercriminels ayant fait plus de 40 000 victimes dans le monde
Soudan: retour au calme à Khartoum malgré la suspension des pourparlers
Burkina: 88 conventions à hauteur de 1 176 milliards de F CFA signées en 2018 (Discours sur la situation de la nation)
Burkina: le Premier ministre Dabiré a exposé ce jeudi 16 mai son discours sur la situation de la nation, pour lui le bilan est plutôt satis
Niger: 17 militaires tués et 11 autres  portés disparus au cours d'une embuscade à Baley Beri, près de la frontière avec le Mali
Burkina: au moins 8 personnes ont perdu la vie le samedi 11 mai sur l’axe Bittou-Cinkansé-frontière du Togo
USA: la messagerie WhatsApp infectée par un logiciel espion israélien
Russie: Vladimir Poutine souhaite «rétablir des relations complètes» avec Washington

Depuis le mois d’octobre 2016, la ville de Ouagadougou connait une épidémie de Dengue. Cette  maladie est causée par un virus qui est transmis aux humains par des piqûres de moustiques infectés. 

Réunis en séance plénière à huis clos dans l’après midi du mardi 6 décembre 2016, les députés ont examiné la demande de levée de l’immunité parlementaire du député Salifou Sawadogo. A l’issue d’un vote au bulletin secret, les députés ont autorisé, par 86 Pour et 33 Contre, 00 Abstention, 4 bulletins nuls, la levée de l’immunité parlementaire du mis en cause par la justice militaire dans le cadre du coup d’Etat de septembre 2015.

Un homme de 28 ans déféré devant la justice en juillet dernier a écopé de dix ans de prison ferme début décembre, a annoncé ce mardi le Parquet près le tribunal de grande instance de Ouagadougou sur sa page Facebook. Cela, grâce à l’adoption de la loi n°061-2015 qui permet à la justice d’être plus efficace dans la répression. Lisez plutôt.

Le Burkina Faso commémore ce dimanche 11 décembre 2016 le 56ème anniversaire de son accession à l’indépendance, sous le thème «Démocratie, défis sécuritaires et progrès économique et social». Cette célébration est un moment de souvenir et d’hommage à toutes les filles et les fils du pays qui ont sacrifié leur vie pour la liberté, mais également un moment d’engagement individuel et collectif, pour faire du Burkina Faso un havre de paix, une terre de solidarité et de fraternité.

Dans cette tribune, Cheick Kanté, le Représentant résident de la Banque mondiale au Burkina Faso, appelle l’ensemble des acteurs autour du financement du Programme national de développement économique et social (PNDES).

Ce samedi 5 décembre 2016, l’Association Faso Japon Solidarité (Afajaps) a procédé à la remise d’attestations de fin de formation au système 5S Kaizen à 21 élèves du Complexe Scolaire Ste Famille de Pissy à Ouagadougou. Cet acte, mené avec la collaboration de l’ambassade du Japon au Burkina Faso, marquait par la même occasion la clôture de cette première étape de l’implantation au Burkina Faso de ce concept nippon.

C’est assurément une bonne nouvelle pour le Burkina Faso, à la veille de la conférence des bailleurs de fonds qui s’ouvre ce 7 décembre à Paris dans le cadre du financement du Plan national pour le développement économique et social. Dans un communiqué rendu public le 5 décembre, l’agence de notation Standard and Poor’s reste optimiste quant à l’avenir économique du «pays des Hommes intègres».

Le cadre de concertation des ONG et associations actives en éducation de base (CCEB) a signé ce 6 décembre avec coopération autrichienne, une convention qui lui permettra de mettre en œuvre son Programme multi-acteurs d’appui à l’entreprenariat agro-sylvo-pastoral au profit de jeunes de quatre région du Burkina Faso.

L’Assemblée nationale a décidé de restituer les tablettes numériques au gouvernement à la suite de la polémique engendrée par ce geste. Dans ce communiqué de presse, l’institution s’explique.

Le Syndicat des travailleurs de l’action sociale (Syntas) appelle ses militants à observer un arrêt de travail de 48 heures à compter du 7 décembre 2016. Ce lundi en conférence de presse, ils ont exposé leurs revendications.

A l’issue d’une session plénière ce lundi 5 décembre 2016, les députés ont estimé qu’au regard de la polémique soulevée, les tablettes remises aux députés seront restituées au gouvernement, selon un député CDP joint au téléphone par Fasozine. «C’est une décision souveraine, on ne nous a pas imposé quoi que ce soit», assure ce député.

Prévu pour ce lundi, le procès de Safiatou Lopez, la présidente d’honneur du Cadre de concertation nationale des organisations de la société civile (CCNOSC), a été renvoyé au 16 janvier 2017 dans l’attente de la décision du 1er président de la cour d’appel sur la demande de récusation formulée par les avocats de Mme Lopez contre les juge en charge du dossier.

Sondage

La nomination de l'ancien Premier ministre Paul Kaba Thiéba comme directeur général de la Caisse des dépôts et de consignations du Burkina Faso (CDC-BF) est-elle, selon vous, un choix judicieux?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé