Aujourd'hui,
URGENT
Mali: les enseignants reprennent le travail après cinq mois de grève
Burundi: au moins 9 morts dans l'effondrement d'une mine de coltan à Kabarore
Fasofoot: Rahimo FC sacré champion national 2018-2019, Usco et Ajeb relégués en D2 
Madagascar: 4 morts suite à une intoxication à la viande de tortue de mer
Bobo-Dioulasso: un prêtre assassiné, un autre blessé par leur ancien cuisinier (AIB)
Cybercriminalité: une opération policière internationale démantèle un réseau de cybercriminels ayant fait plus de 40 000 victimes dans le monde
Soudan: retour au calme à Khartoum malgré la suspension des pourparlers
Burkina: 88 conventions à hauteur de 1 176 milliards de F CFA signées en 2018 (Discours sur la situation de la nation)
Burkina: le Premier ministre Dabiré a exposé ce jeudi 16 mai son discours sur la situation de la nation, pour lui le bilan est plutôt satis
Niger: 17 militaires tués et 11 autres  portés disparus au cours d'une embuscade à Baley Beri, près de la frontière avec le Mali

Le ministère du Commerce, de l’industrie et de l’artisanat, à travers ce communiqué, note que les prix des produits de grande consommation sont restés stables dans la plupart des marchés. Le suivi de l’évolution  des prix des produits s’est déroulé dans la période allant du 2 au 8 février 2017 et durant cet intervalle, la direction générale du contrôle économique et de la répression des fraudes a procédé au contrôle de 87 boutiques et les sanctions infligées ont permis de collecter plus de 500 mille F CFA au profit du budget de l’Etat.

Hubert Sawadogo, secrétaire général de la coordination des comités CGT-B des péages

Après deux sit-in au cours de l’année 2016, les agents des péages du Burkina menacent à nouveau d’aller en grève à compter du mercredi 22 au mardi 28 février 2017 sur toute l’étendue du territoire national.

Le quota des pèlerins du Burkina a été revu à la hausse pour le Hadj 2017 passant de 5.500 à 8.143 visas, a annoncé mercredi un communiqué du ministère de l’Administration territoriale.

Conformément à sa mission d’accompagner l’Etat Burkinabè dans la promotion de la culture, la Loterie nationale burkinabè (Lonab) a fait don de plusieurs Kakémonos électroniques à l’Office national du tourisme du Burkina (ONTB). La remise officielle de l’équipement à eu lieu ce jeudi 16 février 2017 à Ouagadougou.

Agacés par la poussière et autres désagréments engendrés par l’avenue Ouézzin Coulibaly, en plein centre commercial, et dont les travaux de bitumage ont été suspendus depuis un certain temps, les jeunes, membres et sympathisants des organisations spécifiques de la société civile de Bobo-Dioulasso, soutenus par des commerçants du grands marché, ont organisé une manifestation dans la matinée du mercredi 15 février 2017. Jusqu’aux environs de 10 heures, ils ont barrée les accès à la route en question avant de remettre une lettre de protestation adressée au ministre en charge des infrastructures, laquelle lettre a été reçue par le premier adjoint au maire, aux fins de faire suivre.

Après deux grèves d’interpellation du gouvernement pour un examen sérieux de ses revendications, le Syndicat des travailleurs de la santé humaine et animale (Syntsha) menace à nouveau d’aller en grève de 72 heures sur toute l’étendue du territoire national allant du mardi 14 mars à 7 heures au vendredi 17 mars 2017 à 7. (Voir le préavis de grève)

C’est dans le but de se prononcer sur leur mécontentement de la non prise en charge de leur plateforme revendicative par le gouvernement, que la section Syntsha (Syndicat national des travailleurs de la santé humaine et animale) du Centre hospitalier universitaire Yalgado Ouédraogo (CHU-YO), prévoyait une série d’activités. Cela devrait se ponctuer avec une marche suivi d’un sit-in les 9 et 10 février 2017. Par ailleurs, en vue d’un retour à la normale, il était impérieux pour le ministère de la santé d’entreprendre des négociations avec la structure syndicale, chose faite le 8 février 2017. Après des échanges ayant abouti à une conciliation, les deux parties se sont retrouvées le lundi 13 février 2017 à Ouagadougou pour parapher le protocole d’accords.

Les VADS et les policiers face-à-face

Aussi invraisemblable que cela puisse être, les policiers ont dispersé un mouvement de leurs collaborateurs, les Volontaires adjoints de sécurité (VADS) dans la matinée du mardi 13 février 2017 à Bobo-Dioulasso. A coups de matraque et de gaz lacrymogène, la horde de régulateurs de la circulation a vite fait de déguerpir la devanture du gouvernorat sans même pouvoir expliquer leur doléance au maître des lieux. Les agents de la Compagnie républicaine de sécurité (CRS) ont estimé le mouvement des VADS « illégal ».

Les volontaires adjoints de Sécurité (VADS) par la voix de leur porte parole, ont souhaité ce lundi 13 février 2017 au cours d’une marche spontanée à Ouagadougou, leur «intégration dans la fonction publique ». Etant tous en fin de contrat, ils ont indiqué qu’il était «injuste» que les autorités les traitent sans égard surtout après plus de trois années de «  sacrifices» sans protection sociale.

La section de recherche de la gendarmerie de Ouagadougou a démantelé en début février un présumé réseau de cybercriminels opérant depuis une villa sis à Ouaga 2000. Au cours du point de presse tenu ce lundi 13 février 2017 à l’Etat major de la gendarmerie nationale, les enquêteurs ont révélé que le présumé cerveau serait le sieur Boko Germano de Francisco de nationalité étrangère. Parmi les trois autres membres arrêtés également, figurait un de nationalité étrangère et deux Burkinabè, tous étudiants, l’un en troisième année de droit et l’autre en première année de philosophie.

Dans ce communiqué relatif à la récente publication sur du supposé matériel stocké dans ses magasins, le ministère de la Santé dément et explique…

Les membres du Syndicat national des agents du ministère de l’Industrie, du commerce et de l’artisanat (Synamica) observent à compter de ce lundi 13 février 2017, un sit-in de 72 heures de 7 heures à 12 heures au siège de leur ministère et dans les directions régionales.

Sondage

La nomination de l'ancien Premier ministre Paul Kaba Thiéba comme directeur général de la Caisse des dépôts et de consignations du Burkina Faso (CDC-BF) est-elle, selon vous, un choix judicieux?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé