Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: Le procès du putsch manqué de 2015 de nouveau renvoyé au 29 juillet, dans l'attente d'une décision du Conseil constitutionnel. 
Football: Kamou Malo, précédemment coach de l'USFA, est le nouveau sélectionneur des Etalons (communiqué FBF).  
Nigéria: 37 morts dans les attaques de trois villages dans l’État de Sokoto
Kossovo: le Premier ministre, accusé de crimes de guerre, démissionne de nouveau
CAN 2019: l’Algérie championne d’Afrique pour la 2e fois après 1990 en battant le Sénégal 1  but à 0
Erythrée: l’ancien patriarche de l’Eglise orthodoxe excommunié
Burkina: «Plus de 105 000 ha de forêts perdues annuellement» selon le ministère de l'environnement
Santé: l'OMS déclare Ebola une «urgence» sanitaire mondiale
CAN 2019: le Nigéria bat la Tunisie (1-0) et s’adjuge le bronze
Cédéao: décès de Marcel Alain de Souza, ancien président de la Commission (8 avril 2016 au 28 février 2018)  à Paris en France

Ce vendredi 30 juin 2017, le Réseau national de lutte anti-corruption, a procédé au lancement de son rapport de l’année 2016, sur l’état de la corruption au Burkina Faso. De ces résultats, il ressort que la palme en matière de corruption au Burkina Faso revient à la police municipale, selon le degré de perception de la corruption. 

Au Burkina Faso, le paludisme, la diarrhée et les infections respiratoires sont les principales causes de la mortalité infantile. En partenariat avec les radios de proximité, l’ONG Development media international (DMI) a mené un essai contrôlé randomisé de 2012 à 2015 dans sept zones du Burkina Faso afin de réduire le taux de mortalité infantile et changer les comportements par une campagne de mass média. Les résultats de cette étude ont été présentés ce jeudi 29 juin 2017 à Ouagadougou.

Le procès ministère public et CBAO contre Zongo Hamidou et 13 autres inculpés pour complicité de falsification de documents informatisés, de complicité d’escroquerie et de recel, a entamé sa quatrième audience hier jeudi 29 juin 2017. Après de longues et interminables heures de plaidoiries des avocats de la partie civile et de la défense et de la réquisition du parquet, c’est à 1h 15 minutes de ce vendredi 30 juin que le tribunal a clos les débats. Le délibéré a été renvoyé au vendredi 21 juillet prochain.

Le procureur du Faso a requis ce jeudi 60 mois de prison (cinq ans) et 1,5. Millions de francs CFA d'amende pour chacun des. 14 accusés dans l'affaire du piratage de comptes de la CBAO. 

En marge de la restitution des résultats de l’étude menée par l’ONG Development media international (DMI) sur la réduction du taux de mortalité infantile au Burkina Faso, le ministre de la Communication, Rémis Fulgance Dandjinou, , s’est prononcé sur «l’irruption» de certains membres de la Cora/BF à la radio Oméga. Il déplore ces faits et invite les acteurs culturels à hausser le niveau afin que la consommation se fasse par elle-même.

Les 136 policiers radiés en mars 2012 suites aux mutineries de 2011 ont battu le pavé ce mercredi 28 juin 2017 à Ouagadougou. A l’issue d’une marche qui les a conduit à la direction générale de la police nationale, les radiés ont remis leur déclaration au patron de la police qui devra à son tour la transmettre au président du Faso.

D’après un message publié mardi sur la page Facebook -non authentifiée- d'Ansaroul islam, Jafar Dicko prend les commandes du groupe terroriste. Ce même message, à prendre évidement avec des pincettes, sous-entend la mort d’Ibrahim Malam Dicko qui dirigeait jusque-là l’organisation.

L’ancien ministre et ancien ambassadeur Filippe Savadogo fait partie de la délégation panafricaine de 15 personnalités constituée par le Centre panafricain de prospective sociale (CPPS) pour assister, du 27 au 30 juin 2017 au Vatican, au consistoire intronisant les cinq cardinaux nouvellement créés par le Pape François. Font partie des «élus», Mgr Jean Zerbo, archevêque de Bamako. Dans cet entretien accordé à Fasozine, Filippe Savadogo aborde, entre autres, l’esprit de la constitution d’une telle délégation, les vertus du dialogue interreligieux et l’affaire du présumé détournement impliquant le futur cardinal du Mali. 

Les musulmans du Burkina Faso ont célébré ce dimanche 25 juin 2017, la fête du ramadan ou Aïr Al-Fitr marquant la rupture du jeûne du mois de ramadan. A Ouagadougou, la grande prière a eu lieu à la place de la Nation à 9 heures sous la direction de l’Imam Aboubacar Sana, Imam de la grande mosquée de la capitale. Les musulmans ont rendu grâce à Dieu pour l’accomplissement réussi de ce mois de privation qui est synonyme de renouvellement de la foi en Allah. Cette année, la célébration a été placée sous le signe de la justice et de la paix.

Sayouba Zidwemba allias « Will Télécom » a comparu  ce jeudi 22 juin 2017  devant le tribunal correctionnel de Ouagadougou avec 6 autres inculpés dans l’affaire d’extorsion des fonds de la banque CBAO. Considéré comme le principal accusé, il est poursuivi pour complicité de recel, de complicité de falsification de données bancaires et de complicité d’escroquerie. A la barre, il a nié les faits à lui reprochés. 


L'Aid el fitr est fêtée au Burkina Faso le dimanche 25 juin 2017, le croissant lunaire ayant été aperçu ce samedi dans plusieurs localités du pays, selon ce communiqué de la Fédération des associations islamiques du Burkina (FAIB).

Le président de la commission technique nationale lune et évènements islamiques de la fédération des associations islamiques du Burkina (FAIB) remercie l’ensemble des fidèles musulmans pour leur accompagnement dans le cadre de l’observation de l’apparition du croissant lunaire marquant le début du jeûne du mois de Ramadan 2017.

Sondage

Le maire de Ouagadougou a signé un arrêté réglementant la circulation et le stationnement des véhicules poids lourds. La circulation de ces véhicules n’est désormais autorisée qu’entre 22 heures et 5 heures du matin sur un certain nombre d’axes routiers.

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé