Aujourd'hui,
URGENT
Israël: le ministre de la Défense démissionne après le cessez-le-feu à Gaza
Brexit: Theresa May annonce que son gouvernement a validé le projet d'accord avec l'Union européenne 
Burkina: l'utilisation de contraception moderne a empêché 397 000 grossesses non désirées et 142 000 avortements (rapport)
Burkina: le bureau actuel du syndicat national de la GSP interdit d'activités, 10 agents révoqués (Conseil des ministres)
Sénégal: Macky Sall laisse entrevoir l'amnistie pour Khalifa Sall et Karim Wade (RFI)
Burkina: le Mouloud célébré dans la nuit du lundi 19 au mardi 20 novembre 2018
Ouagadougou: une formation tactique entraînera «des explosions bruyantes» le jeudi 15 novembre (ministère de la sécurité)
Sud-ouest: 72 cas de grossesse enregistrés en 2017 dans les écoles primaires et 328 au post primaire
RDC: la nouvelle épidémie Ebola fait 200 morts
Burkina: le pays a reçu  654,373 milliards de FCFA d’aide publique en 2017 (rapport)

Deux soldats burkinabè du détachement du contingent Badenya 6 de la Minusma ont été tués ce samedi 27 octobre 2018 aux environs de 5h30 mns au cours « d’une attaque complexe par des éléments armés ».

Selon l’Etat major général des armées burkinabè, l’attaque a fait également 5 blessés qui ont été rapidement pris en charge par les structures compétentes de la mission de l’Onu au Mali. Le détachement du contingent qui a été la cible de l’attaque était stationné à Ber, localité située à une cinquantaine de kilomètres au Nord-Est de Tombouctou.

« Tout en saluant la mémoire de ces vaillants soldats tombés au service de la paix, le Chef d’Etat-Major Général des Armées présente ses condoléances aux familles des disparus, et souhaite un prompt rétablissement aux blessés » conclut le communiqué.